Marathon Man [John Schlesinger]

Par le Bison le 3 octobre 2015

42 km autour de Central Park. Il faut un peu d’entrainement, beaucoup de souffle, de la volonté et de la rage (pas de dent). Dustin Hoffman, alias Thomas Babbington Levy surnommé Babe (une référence à sa grande taille ?) joue une fois de plus l’éternel étudiant, rôle qui n’a pas d’âge sur son physique depuis Le Lauréat. Une thèse à charge contre le maccarthysme. Mais qu’est-ce qu’il a ce type à courir plus vite que moi ?

Un vieux juif et un vieil allemand écrasent leurs voitures contre un camion-citerne après une folle course poursuite pittoresque aussi digne de figurer dans Drive que dans Derrick. Boom !

Roy Scheider, le grand frère de Dustin se fait assassiner. Complot et paranoïa, même les agents secrets paraissent troubles. Quant au Dr Szell, il sort de sa retraite dorée en Uruguay pour remettre la main sur ses diamants dans le quartier juif new-yorkais. Le nazi est de retour.

Tu ne trouves pas qu’il faut être un peu fou pour courir le marathon. Un peu même masochiste, tout comme regarder encore et encore et encore ce film de John Schlesinger. Totalement maso. Et je ne remercie pas Laurence Olivier car je le soupçonne d’être à l’origine de mon aversion pour le dentiste. Rien n’y fait. Même le sourire d’une assistante dentaire n’arriverait pas à me mettre à l’aise dans la salle d’attente. A moins qu’elle ne défasse un ou deux boutons de sa blouse. Et encore, il faudrait qu’elle ait un putain de sourire pour me réchauffer le cœur de la froideur d’une salle d’attente d’un cabinet dentaire. Une vraie torture. Une torture des plus marquantes dans l’histoire cinématographique.  Mais pourtant, je ne peux m’empêcher de la regarder. Je te l’ai dit, par moment, je peux être complètement masochiste. Surtout que dans ce cabinet dentaire aux lumières blafardes et au fauteuil en cuir guère confortable, je n’y croise pas même le cul d’une assistante dentaire. Et en plus, maintenant, j’ai une douleur qui me lancine dans la mâchoire. Je cherche les jambes de l’assistante dentaire venue à mon secours. Un clou de girofle, monsieur ? ou un verre de vodka ? Non, merci, m’dame, juste un sourire…

« Marathon Man » [1976], c’est sans danger.

21 commentaires
  1. 3 octobre 2015 , 22 h 24 min - manU prend la parole ( permalien )

    Je me souviens être tombé totalement par hasard sur ce film. C’était il y a….il y a….il y a 4 ou 5 ans…oui, c’est ça, le jour de mes 16 ans… :D

    Enfin bref, j’avais adoré ! Laurence Olivier y est terrible ! Ah cette scène de torture…

    Euh sinon, tu connais une assistante dentaire ? Tu crois qu’elle porte quoi sous sa blouse ? Culotte ? String ? Rien ?… ;)

    • 3 octobre 2015 , 22 h 33 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Je ne connais pas personnellement d’assistante dentaire mais comme toute bonne assistante dentaire se doit, elle ne porterait rien sous sa blouse

    • 4 octobre 2015 , 17 h 55 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

      Arrête de fantasmer mon crapaud !

      crôA ;-)

    • 5 octobre 2015 , 14 h 15 min - Nadine prend la parole ( permalien )

      « il y a….il y a 4 ou 5 ans…oui, c’est ça, le jour de mes 16 ans… » ^^
      ptdrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

    • 5 octobre 2015 , 16 h 47 min - phil prend la parole ( permalien )

      Je déconseille une assistante dentaire !

  2. 4 octobre 2015 , 8 h 41 min - Une ribambelle prend la parole ( permalien )

    Marathon Man, un classique que je n’ai pas encore vu.
    Bon, ça ne me dérange pas trop d’aller chez le dentiste donc pour garder cet « engouement » je vais éviter la scène de torture. Brrrrrrrrrr

    • 4 octobre 2015 , 14 h 35 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      T’es un peu ‘spéciale’. Tout le monde a peur d’aller chez le dentiste !

  3. 4 octobre 2015 , 11 h 34 min - princecranoir prend la parole ( permalien )

    Un film qui vous laisse la bouche ouverte… à vos risques et périls.

    • 4 octobre 2015 , 14 h 38 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      dites ahhh, et bougez pas quand j’enfonce le pic sous la molaire.

  4. 4 octobre 2015 , 11 h 53 min - belette2911 prend la parole ( permalien )

    À force de courir, tu vas avoir soif… Bois un coup et respire, mon grand… moi, les marathons, je les cours dans mon lit ;)

    • 4 octobre 2015 , 14 h 38 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Courir ou pas, de toute façon, j’ai toujours soif.

  5. 4 octobre 2015 , 12 h 14 min - Eeguab prend la parole ( permalien )

    Beaucoup de gens ont une dent contre ce film. Mais ta chronique est incisive. Un super thriller digne du célèbre « Les raisons de la molaire ». Ce dernier bon mot,je le reconnais, a du plomb dans l’aile.

    • 4 octobre 2015 , 14 h 39 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      En grand forme, le folkeux :) Il a les crocs ce dimanche matin.

  6. 4 octobre 2015 , 17 h 52 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

    Un film qui m’avait marqué et que j’aurai plaisir à revoir, pas pour la scène mais pour le rôle de Dustin Hoffman.

    C’est dingue le pouvoir qu’à une blouse blanche sur les hommes !

    Une boule de glace sirop d’érable ?
    Ou un clou de girofle anesthésiant ?

    :D

    • 4 octobre 2015 , 21 h 51 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Dis-donc, tu aurais peut-être un avis à donner sur la tenue d’une assistante dentaire sous sa blouse ? String ou rien.

    • 4 octobre 2015 , 23 h 38 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

      Ca dépend de mon humeur !

  7. 5 octobre 2015 , 14 h 15 min - Nadine prend la parole ( permalien )

    Ces tortures de cabinets de dentistes c’est assez pour nous foutre une tabarnak de peur à vie. À moins qu’une belle Rousse d’assistante dentaire passe par là pour calmer les Bisons ^^
    Ou qu’un bel Adonis bien poilu vienne me titiller mon envie de revenir m’allonger sur sa chaise…

    • 5 octobre 2015 , 16 h 49 min - phil prend la parole ( permalien )

      ahhhh qu’elle sait attirer !!! J’vais changer de prénom tiens !

    • 5 octobre 2015 , 21 h 51 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Faut que j’arrête de m’épiler alors :)

  8. 6 octobre 2015 , 17 h 22 min - dasola prend la parole ( permalien )

    Bonjour le Bison, j’avoue que n’ayant pas la trouille du dentiste, le film ne m’a pas traumatisée. Il faudrait que je le revois rien que pour les acteurs C’est un bon film qui a presque 40 ans. Que le temps passe.

    • 6 octobre 2015 , 21 h 56 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      C’est que tu n’as pas été traumatisée par les dentistes avant :)

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS