Les Salauds [Tindersticks]

Par le Bison le 27 avril 2015

Catégorie : 5 étoiles, Folk & Indie

Il y a certains films où la musique est si intégrée aux images qu’elle fait partie de la bobine. « Les Salauds » bénéficie d’une telle bande son, magique, envoutante, hypnotisante qu’il est difficile de faire une distinction entre les images et le son.

Claire Denis a ses habitudes, ses fétiches. Tindersticks, groupe de rock indépendant de Nottingham, fait partie intégrante du giron de la réalisatrice. Stuart Staples et son groupe ne sont donc pas à leur coup d’essai puisqu’ils ont déjà enveloppé de leur sonorité, plusieurs films de Claire Denis, « Trouble Every Day », « 35 Rhums » et « White Material », entre autres. Des films que j’apprécie particulièrement.

En sortant de la salle obscure, j’avais été sous le choc, par les images du film mais aussi par cette musique qui m’a pris aux tripes. Certainement une alchimie entre la douceur mélancolique de la musique et la violence brutale des images. Je savais que j’achèterai le DVD, je savais que j’achèterai le disque. Parce qu’il y a des chocs que l’on souhaite perpétuer en dehors de la pénombre de cette salle mouchetée de popcorns.

Le film, tu adores ou tu gerbes. La musique, tu te laisses bercer par cette nappe nébuleuse qui flotte au-dessus de ta tête. Elle te rend heureuse et sombre comme si tu nageais dans un fût de bière et où, à force de boire la tasse, tu te noyais au fond, à l’abri des regards et de la violence de ce monde. Salaud de monde. Et la douceur de cette voix en fermeture de l’album pour couler encore plus au plus tréfonds de nos ténèbres. Totalement spleen, carrément bandant.

« Les Salauds » [2013], tu adores ou tu gerbes.

16 commentaires
  1. 28 avril 2015 , 8 h 19 min - Princécranoir prend la parole ( permalien )

    Je n’ai pas revu cet inquiétant polar maculé de sang noir (dans la lignée de l’éprouvant « trouble every day ») mais j’en garde des images fortes et dérangeantes qui ont, malheureusement, étouffé la persistance sonore de la BO des Tindersticks. Je ne dis pas que je n’y prêterai pas une oreille plus attentive si l’occasion m’est donnée de croiser à nouveau la route des « salauds » de Claire Denis.

    • 28 avril 2015 , 8 h 25 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Il est vrai que l’on ne se remet pas tout à fait d’un tel film, mais Tindersticks adoucit ses images. Un groupe à découvrir, également en dehors des BO de films de Claire Denis.

    • 29 avril 2015 , 6 h 39 min - Princécranoir prend la parole ( permalien )

      Oh mais je n’ai pas attendu Claire Denis pour plonger dans la voix chaude aux couleurs soul de Stuart Staples ! leurs albums garnissent mes étagères depuis leurs débuts :)

    • 29 avril 2015 , 8 h 58 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Cool ! V’là un connaisseur de grands crus.

  2. 28 avril 2015 , 8 h 55 min - Belette2911 prend la parole ( permalien )

    Hahahaha, je note tout ça ! J’ai envie d’être prise aux tripes et de ressentir tout ça à un autre endroit… :P

    • 28 avril 2015 , 9 h 01 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      et ça ne te prendra pas qu’aux tripes :)

  3. 28 avril 2015 , 17 h 19 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

    Roooohhhhhhhh Tu donnes vraiment envie de voir ce film. La musique est carrément envoûtante, hypnotisante… peut être trop pour moi … je ne sais pas…

    Le fait que tu sois resté sous le choc me dissuade un peu quand même…

    Tu m’éneeeeeerves…

    Bon je vais commencer par un Dolan et après on verra :)

    C’est rare de voir Lindon dans un Thriller

    • 28 avril 2015 , 22 h 06 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      tu aimeras peut-être la musique, mais crois-moi, fais-moi confiance, tu ne supporteras pas le film… Trop pour toi.

  4. 29 avril 2015 , 3 h 04 min - Nadine prend la parole ( permalien )

    « Certainement une alchimie entre la douceur mélancolique de la musique et la violence brutale des images ». Que c’est bien dit!

    Après, il ne nous reste plus qu’à écouter cette musique qui prend aux tripes – ce que je viens de faire – et se dire que Put your love on me, avec ses 7 minutes 28 secondes de bonheur, est digne des plus grandes soirées en « musique de chambre » et titillement du Majeur… Un moment hors du temps! :D

    • 29 avril 2015 , 8 h 59 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Sûr qu’il me démange ce majeur sur ce Put your love on me. Et pas que le majeur, même. Un moment tripant ces 7 minutes et 28 secondes pour atteindre la jouissance.

  5. 30 avril 2015 , 22 h 42 min - manU prend la parole ( permalien )

    Bien évidemment, je ne connais aucun de ces morceaux mais je ne manquerai pas de m’attarder sur ce film, toute cette noirceur, moi, ça me tente ! :D

    • 30 avril 2015 , 23 h 07 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      je croyais que tu voulais repeindre ton canapé et ton salon en rouge ?

  6. 2 mai 2015 , 8 h 01 min - dasola prend la parole ( permalien )

    Bonjour le Bison, il est sûr que « Les salauds » n’est pas un film à mettre devant tous les yeux. J’avais aimé mais ce n’est pas le cas de tout le monde. La musique comme souvent chez Claire Denis est très importante et elle va bien avec le film. Bonne journée.

    • 2 mai 2015 , 19 h 59 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Que le film ne fasse pas l’unanimité, c’est une certitude. Mais les Tindersticks font partie intégrante des films de Claire Denis. Une autre certitude.

  7. 3 mai 2015 , 13 h 42 min - Laure prend la parole ( permalien )

    Hi Hello
    Pas venue depuis un bail. Mais je roule moins sur le net. (je roule où d’ailleurs ?).
    Pas vu le film. Vu la B.A c’est tentant. Et puis je kiffe bien Lindon,qui n’est pas qu’un bon acteur. Qui a des choses à dire, en vrac et foutraque s’il le faut mais faut.

    Bises dans le ranch à tous les vaches, veaux et Pierrettes

    • 3 mai 2015 , 14 h 53 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Lindon est un type à part. Une chance de l’avoir, comme acteur et comme grande gueule dans le sens que s’il a des trucs à dire, il les dit !!
      Et tu as raison, rouler pollue trop. ça serait dommage, une si belle région, de développer tant de particules fines.

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS