Bad Luck Ain’t No Crime [Blackberry Smoke]

Par le Bison le 30 octobre 2014

Une paire de santiags, un stetson râpé et la chemise à carreaux, manches relevées juste au dessus du coude pour laisser entrevoir le biceps saillant habitué à mouliner le lasso. Tatouages sur l’avant-bras, une sirène, un cœur et un serpent qui se fondent et se confondent dans une harmonie d’ellipses noires. Une pinte de bière. Deux pintes de bière, et deux shots de rye bien râpeux. Le gosier écorché, la soirée démarre bien. Une musique venue du Sud. Ce sud profond nommé Géorgie. Un verre de Coca ? Plutôt mourir dans le caniveau, même si le coca est le sang du Seigneur d’Atlanta.

Blackberry Smoke et leur premier album, “Bad Luck Ain’t No Crime”. Du bon cru, mélange de southern rock, de bluegrass et de heavy-blues avec un petit esprit country pour respirer l’âme blanche des culs-terreux du coin. En digne successeur de Blackfoot ou Lynyrd Skynyrd, ils maitrisent bien leurs guitares et leurs mélodies. Tantôt roots, tantôt ballade romantique pour pécho les nanas du coin, celles avec un chemisier trop étroit, et cette nostalgie des années 70 qui me tient particulièrement à cœur dans la musique.

Qui a dit que le rock sudiste était mort aux Etats-Unis ? La sortie de l’album “Bad Luck Ain’t No Crime” est là pour témoigner que si ce style musical n’est pas en haut des cimes de notre contrée, il demeure encore vachement prisé par pas mal de jeunes musiciens, et de vieux gars qui se prennent pour des cow-boys dans un ranch, dont tout le monde se fout du nom. Merde, moi aussi, je veux être un cul-terreux de là-bas, voir des serveuses en short moulant m’amenant ma pinte de bière en espérant que le bouton lâchera devant mes yeux.

elle avait un T-shirt noir à manches longues et un jean si serré que ses poils pubiens donnaient l’impression d’être gros comme des câbles.

Joe R. Lansdale – Un froid d’enfer.

Et cette envie de chevaucher une demoiselle ou une Harley et me prendre pour un Son of Anarchy, aller dans un motel de la route 66, chambre 222, et croire ainsi en la mauvaise fortune.

«Bad Luck Ain’t No Crime » [2004], la seconde chance d’un cow-boy au Cœur tendre.

13 commentaires
  1. 30 octobre 2014 , 20 h 51 min - Eeguab prend la parole ( permalien )

    « La poisse n’est pas un crime » c’est bien vrai ça. Pour les biceps saillants, les tatouages et le stetson râpé j’suis pas très bon. Pour le Southern-rock, la bière et le rye, là j’tiens encore le coup. :)

    • 30 octobre 2014 , 21 h 07 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Voir l’ami Eeguab lâcher sa gratte pour prendre sa pinte… Il tient effectivement le coup, encore le gars :)

  2. 30 octobre 2014 , 21 h 51 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

    Ben j’aime bien ! Il en ressort beaucoup de country ! Je ne connaissais pas du tout ce groupe de rock, jamais entendu parler non plus ! Très entraînant et sympa !

    C’est drôle hier sous un abribus il y avait une affiche publicitaire qui disait : « Si vous croyez que le rock est mort ? il faut vous faire psychanalyser » j’étais tellement obnubilée par l’affiche que je ne sais pas de quoi elle faisait la promotion, au juste !

    « elle avait un T-shirt noir à manches longues et un jean si serré que ses poils pubiens donnaient l’impression d’être gros comme des câbles.  »

    Je ne sais pas ce qu’il y avait dans sa pinte de bière mais il ne devait pas y avoir que du houblon !!!

    Très beau billet et très bels extraits … l’ami cul-terreux ! ;-)

    • 31 octobre 2014 , 11 h 52 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      « Si vous croyez que le rock est mort ? il faut vous faire psychanalyser »

      Si je ne le crois pas, est-ce que je peux quand même m’allonger sur le canapé anthracite de ma psy…

      Je ne sais pas ce qu’il y avait dans sa pinte de bière mais il ne devait pas y avoir que du houblon !!!

      Il parait que certains mettent du chanvre dans leur bière en plus du houblon…

      l’ami cul-terreux !

      Je suis plus cul que terreux mais merci du compliment, l’amie !

  3. 30 octobre 2014 , 22 h 42 min - Nadine prend la parole ( permalien )

    Je ne connais pas du tout ce groupe, c’est une belle découverte, et tu m’apprends qu’ils ont fait la musique pour certains épisodes de Son of Anarchy. Quand les bikers et les barbus se rencontrent!

    Les chemisiers étroits pour faire sauter les boutons (et il pense entre autre à ceux de Maggie Siff qu’il chevaucherait bien sur sa moto). Non mais attention tu pourrais te crever un œil Bison! Une chance que t’as des lunettes…

    • 31 octobre 2014 , 11 h 55 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      les barbus et les bikers se mélangent souvent ensemble et la distinction devient flou surtout après quelques pintes de bières

  4. 1 novembre 2014 , 21 h 31 min - cristie prend la parole ( permalien )

    Ce n’est pas sur ce genre de musique que je ferai sauter mes boutons … Là ça me donne envie de sauter avec une guitare à la main en secouant la tête et en tapant du pied ! ;-)

    • 1 novembre 2014 , 23 h 08 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      mais cela ne t’empêchera pas de faire sauter ce précieux bouton

  5. 2 novembre 2014 , 12 h 40 min - phil prend la parole ( permalien )

    et le chapé de la Yaute sur la tete
    une binouze de la Brasserie de Savoie
    les biceps en avant (car la queue de suite ça peut ne pas porter ses fruits!)
    et en avant …
    bon choix que je ne connaissais pas Bibison.

    • 2 novembre 2014 , 21 h 19 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Bio’ j’espère la binouze de la yaute… Faut au moins ça…

      bon choix que je ne connaissais pas

      Mais je ne fais que des bons choix ! Tu en doutes encore ?

  6. 2 novembre 2014 , 19 h 00 min - manU prend la parole ( permalien )

    Bon ben moi, je vais aller me repasser le générique d’Heidi tiens…
    :D

    • 2 novembre 2014 , 21 h 17 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Ha, l’air frais des montagnes…

    • 4 novembre 2014 , 12 h 41 min - phil prend la parole ( permalien )

      voila une bonne idée, les Alpes …. hummmm

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS