Love Songs : Space Oddity

Par le Bison le 1 juin 2014

Une chambre, un vieux poster au mur, une lumière tamisée.

Ferme les yeux. Prête au décollage. Une chanson, « Space Oddity », une odyssée dans l’espace et le plaisir. Je déboutonne son chemiser blanc. Elle enlève mon tee-shirt noir… Elle descend mon jean, je fais glisser sa jupe.

Une rencontre d’un jour, peut-être plus.

Une bière, deux verres, assouplir les muscles, détendre les envies avant l’envolée. Le compte à rebours final.

(Ten, Nine, Eight, Seven, Six)

Le septième ciel. Elle s’abandonne à la nuit. Une poussière d’étoiles tombe sur ses épaules nues, sur son dos, ses fesses, ses jambes, longues et fines. Strass. Elle brille, elle scintille. Beauté et Glamour. Son parfum m’enivre. Ses yeux m’hypnotisent. Je la regarde, sonde son âme. Étrangeté d’un rock planant et lancinant. Elle prend mon sexe dans sa bouche… Glam’ Rock

(Five, Four, Three)

Oui, il y a des chansons totalement sexuelles. Celle-là en fait partie. Incontrôlable. Je ne réponds plus de rien lorsque je l’entends. Major Tom m’entends-tu ? Major Tom ne réponds plus !

Elle attend ce moment où le mouvement s’accélèrera, où la musique devient frénésie. Elle se retient jusqu’à la mise en orbite…

(Two, One, Liftoff)

Jouissance. Dans sa bouche… Et joindre ainsi nos deux âmes dans cet océan de désir qui unit nos envies insatiables.

Désolé, il y‘a des airs qui me transportent si loin dans la stratosphère que je me prends pour le Major Tom et que mon esprit dérive bien au-delà des frontières dites du plaisir. Pourtant, je ne suis pas le plus grand fan de David Bowie, trop de paillettes qui scintillent sur scène. Je préfère le scintillement de ses yeux. Je préfère les paillettes sur ses jambes que je caresse. Mais le « Space Oddity » de 1969 n’est plus tout à fait une vulgaire chanson de glam’ rock. Elle est bien au-delà. Elle est sidérale, elle devient ma drogue, elle est ton SEXE.

Et pour continuer à chalouper corps contre corps,

retour sur les épisodes précédents :

Love Songs, Un partage de corps autour d’une musique.

21 commentaires
  1. 1 juin 2014 , 20 h 31 min - manU prend la parole ( permalien )

    En exclusivité ce soir, une photo du Bison !
    Et demain, il enlève le haut ! ;)
    Si chrisdu26 et La Belette passent par ici, elles ne vont plus se tenir…

    • 1 juin 2014 , 22 h 09 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Pourquoi attendre demain ?
      Je l’enlève de suite si cela fait venir ces dames cette nuit…

  2. 1 juin 2014 , 22 h 16 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

    Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!!

    Enlève….. fait tout sauter ;) ^^

    • 1 juin 2014 , 22 h 17 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Heu, on se calme là ! Je peux finir ma bière avant (de te sauter) ?

    • 1 juin 2014 , 22 h 41 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

      Eh oh tu vas vite en besogne toi… faisons connaissance d’abord !

      ;)

    • 1 juin 2014 , 22 h 43 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Tu veux quand même pas ma bière avant ?

  3. 1 juin 2014 , 22 h 40 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

    Un très bon Bowie… égale à lui même… J’adore ses yeux !

    Je peux prendre une gorgée dans ton verre s’il te plait … ?

  4. 2 juin 2014 , 1 h 17 min - Nadine prend la parole ( permalien )

    Quel compte à rebours avec ce Major Tom qui m’amène loin, aussi loin qu’un Lift-off bien amorcé…

    Et qui me ramène à C.R.A.Z.Y., Jean-Marc Grondin, Pink Floyd, Shine on You Crazy Diamond et The Great Gig in the Sky. C’est trop bon, indescriptible, un grand décollage assuré vers le septième ciel des émotions extrêmes!!!

    Je ne me lasserai jamais, ni de C.R.A.Z.Y., ni de Major Tom (ni de Grondin) et encore moins de Floyd. Pfffff l’effet dans lequel ça me met!

    • 2 juin 2014 , 14 h 23 min - phil prend la parole ( permalien )

      tu as raison, rien ne vaut Pink Floyd chere Nadine, mais il le sait le Bibison …
      C’est pour cela qu’il nous titille ainsi !

    • 2 juin 2014 , 20 h 03 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Loin de moi l’idée de te titiller…
      Bon ok, si je peux titiller les filles, je ne m’en priverais pas…

    • 2 juin 2014 , 23 h 48 min - Nadine prend la parole ( permalien )

      C’est Achille Talon qui a dit : « Je m’en titille l’embouligue avec le pinceau de l’indifférence ». Il est génial cet Achille! Je ne sais même pas ce que veut dire « embouligue », mais c’est quand même très drôle! mdrrrrrr

    • 3 juin 2014 , 10 h 27 min - phil prend la parole ( permalien )

      L’embouligue chez les gens du sud, c’est dans leur langage provençal le nombril ….
      que d’effet n’est-ce pas !
      Tout comme notre bibison, je préfère titiller autre chose !

    • 3 juin 2014 , 14 h 01 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Tu préfères titiller avec ton pinceau qui lui n’est pas indifférent ;)

    • 3 juin 2014 , 17 h 43 min - Nadine prend la parole ( permalien )

      Ça titille et ça s’réchauffe toujours quand on parle de pinceaux! Grand peintres dans l’âme que vous êtes! mdrrrrrr
      La peinture est un art…….. mouha ha ha ha

    • 3 juin 2014 , 18 h 14 min - phil prend la parole ( permalien )

      en art Sumi-e oui hummmmmmm

  5. 2 juin 2014 , 7 h 04 min - Princécranoir prend la parole ( permalien )

    Wouh ! on est sacrément monté en température sur les grandes plaines. Le Bison a sorti son Major Tom pointé en direction des étoiles ! Le mail disait que « ça titillait mon esprit », d’aucuns diront que j’ai l’esprit mal placé alors ;)

    • 2 juin 2014 , 20 h 08 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Major Tom approche du ciel !

      Le mail disait que « ça titillait mon esprit », d’aucuns diront que j’ai l’esprit mal placé alors

      Tout est relié l’ami, l’esprit et le sexe sont connectés ensemble ; la magie des synapses en harmonie.

  6. 2 juin 2014 , 19 h 07 min - manU prend la parole ( permalien )

    Oh oui, C.R.A.Z.Y., quel film ! :)

    • 2 juin 2014 , 20 h 05 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Le plus grand film québécois que je connaisses. Tendre et hilarant. Avec une B.O. d’enfer !

      Emmenez-moi
      Au bout de la terre
      Emmenez-moi
      Au pays des merveilles
      II me semble que la misère
      Serait moins pénible au soleil.

    • 2 juin 2014 , 23 h 38 min - Nadine prend la parole ( permalien )

      D’accord Manu, ce grand film est tout simplement parfait…!

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS