Le Live : Wild World – Lady d’Arbanville

Par le Bison le 19 avril 2014

Certains samedis soirs font exceptions. Le live ne sort pas, la taverne est fermée, le gosier à sec. Le temps, la bière ou le sexe accaparent tant ma vie. Alors lorsque, justement, je n’ai plus ce temps pour préparer dignement un live du Samedi Soir pour les amoureux de la musique et les amoureux du live (le rendez-vous tant attendu et plébiscité des amoureux en tout genre), de bonnes âmes se chargent de faire sonner le rappel et de me proposer leur concert. Faire sonner le rappel étant une formule politiquement correcte pour ne pas dire menaces sur une éventuelle intention de procès et sur l’envie de me voir fouetter nu sur la place publique.

Mais parce que là où il y a de la bonne musique, il y a de la bonne bière (quoique ce soir…) et que je connais parfaitement la bande d’assoiffés qui trainent par ici, et qui veulent avant tout boire un coup gratuit. Et je les comprends très bien… Je faisais partie de ceux-là, ne résistant à aucune blonde, rousse ou brune… A défaut de tirer… la pression et le relâchement.

Donc, cette âme qui ne dirait pas non pour une Leffe Ruby et dont je tairais son nom me proposa le fameux « Wild World », titre de 1970, composé et écrit par Cat Stevens suite à la rupture avec sa petite amie. Un monde sauvage et cruel ; comme l’amour. Pour écrire une aussi belle chanson, il fallait bien une belle rupture. Triste et puissant. J’adore – pas les ruptures mais cette mélodie. Oh baby baby it’s a wild world, It’s hard to get by just upon a smile. Et tu es là, dans la salle, le briquet allumé… Prête à donner ton amour – je n’ai pas dit ton corps – et peut-être même ton string arraché de sous ta mini-jupe en cuir, à ce barbu, légèrement hippie.


Mais si j’avais une réponse à ce live, je te proposerai tout de suite l’histoire de cette « petite amie » qui a tant perturbée l’ami Cat. Elle fut muse, avant. Avant la douleur de la rupture. Inspiratrice de sa plus grande chanson – à mon sens. A l’époque, je ne te raconte pas les images que je me faisais de cette femme. Avec une telle chanson, elle devait être belle, mystérieuse et irréelle pour le jeune bison que j’étais. I love you my lady… my « Lady d’Arbanville ». Mais après tout, ou avec l’âge, peu m’importe de connaître cette lady. Je garde en moi les frissons que me procurent ces premiers accords de guitare et ses pauses silencieuses avant le refrain. Je te regarde dormir, touchant la douceur de ta respiration. Demain, je te réveillerai ; et…

Alors, Wild World ou Lady d’Arbanville, amour ou rupture. Muse et musique, les deux plus grands titres de Cat Stevens autour d’une même femme.

De grands morceaux de concert

Pour les amoureux de la musique,

Les amoureux du live !

13 commentaires
  1. 19 avril 2014 , 22 h 37 min - manU prend la parole ( permalien )

    Elle a été très jolie Patty d’Arbanville…
    Sympa ce live !

    • 20 avril 2014 , 10 h 59 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Le cinéphile a parlé !
      Sans le savoir, j’ai du la voir dans un certain nombre de séries américaines…

  2. 20 avril 2014 , 7 h 52 min - Eeguab prend la parole ( permalien )

    Le Cat et la Lady, une belle vieille histoire qui finit mal. Mais qu’est-ce que c’est beau! Merci l’ami, toujours une belle étape ici.:)

    • 20 avril 2014 , 11 h 00 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      toujours une belle étape ici.:)

      et la route est longue… jusqu’au terminus.

  3. 20 avril 2014 , 11 h 50 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

    Savais tu que Patty avait quitté le beau ténébreux Cat Stevens pour aller dans les bras du gominé Don Johnson de la célèbre série Miami Vice ?

    Cat Stevens a bercé mon enfance grâce à ma soeur. Entre ces deux chanson mon coeur balance alors je prends les deux.

    Merci de ce choix

    Puisque c’est gratuit, pour moi ce sera une Mandrin au miel s’il te plait ;)

    Tu as oublié « Pour les amoureux du_Bison » :) C’est Lady qui te perturbe ? ^^

    • 20 avril 2014 , 18 h 24 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      pour aller dans les bras du gominé Don Johnson

      Ah non, tu me l’apprends… Je le croyais avec Mélanie Griffith. Je suis largué côté « people » !

      Cat Stevens a bercé mon enfance grâce à ma soeur.

      ahh… les héritages des ainé(e)s !

      Puisque c’est gratuit, pour moi ce sera une Mandrin au miel s’il te plait

      Désolé, ma petite dame, mais je n’ai qu’une Mandrin blanche aux herbes de la Chartreuse. Il parait qu’elles sont bien meilleures que les herbes du Vercors (pour la Bière !)

      Tu as oublié « Pour les amoureux du_Bison »

      Ce n’était pas un oubli. Comme la première vidéo n’était pas de moi, je n’ai pas voulu m’imposer…

    • 20 avril 2014 , 19 h 43 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

      « Pour les amoureux du_Bison », c’est tout à ton honneur !

      Mélanie Griffith est avec Antonio Banderas depuis des lustres ! Effectivement tu es à la ramasse côté people lollll

      Antonio qui vient de chez moi d’ailleurs de Malaga et qui a travaillé avec ton réalisateur fétiche, Pedro ;)

      :D

      Va pour une Mandrin blanche aux herbes de la Chartreuse, je suis prête à partager si tu veux ! Meilleures que celles du Vercors… ça mérite reflexion mon coco ;) . Je te dirai ça ;)

    • 20 avril 2014 , 22 h 21 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Antonio n’est plus avec Mélanie depuis des lustres également… !

      Et il a réalisé un superbe film, la tête dans le carton à chapeaux (Crazy in Alabama en VO) avec pour rôle principale une certaine Mélanie Griffith !

      Vercors contre Chartreuse, y’a pas photo. En plus en Chartreuse, il y a à boire : Chartreuse verte ou jaune, avec des plantes, ça se déguste à petite dose.

  4. 20 avril 2014 , 15 h 07 min - Nadine prend la parole ( permalien )

    Un excellent live du samedi soir digne du ranch, des souvenirs qui me sont nostalgiques et beaux, et pour couronner le tout, open bar chez le bison. Il ne restait qu’une Chambly au frigo, je l’ai laissée pour Phil, comme il avait si généreusement partagé sa meringue l’autre jour…

    « …touchant la douceur de ta respiration ». Tabar…, t’es poète ;-)

    • 20 avril 2014 , 18 h 26 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Poète, seulement quand le verre est encore plein… C’est dire que cela ne dure pas longtemps ;)

    • 22 avril 2014 , 10 h 57 min - phil prend la parole ( permalien )

      merci bcp mais ces temps je laisse ma part
      donc rien !
      moment d’introspection
      c’est la vie …

  5. 20 avril 2014 , 21 h 31 min - manU prend la parole ( permalien )

    Je me souviens de scènes torrides entre Patty d’Arbanville et Ken Wahl dans un épisode d’Un flic dans la mafia ! ^^
    Tout ça ne me rajeunit pas…

    • 20 avril 2014 , 22 h 14 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Un flic dans la mafia… ça remonte à loin…
      A cette époque-là, je ne sais même plus si je buvais déjà de la bière…

Ajouter un commentaire aux Eeguab

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS