B.B.Q. [Giant Sand]

Par le Bison le 4 août 2011

Catégorie : 5 étoiles, Country & Lo-Fi

Un harmonica, une gratte sèche, un petit slide tranquille, et une voix rauque encrassée par ce mélange de rye et de poussière de Tucson. Cette première impression de « BBQ », alias Backyard Barbecue Broadcast, signée Giant Sand, me donne un sentiment de plénitude et de sérénité. Je sens le feu de camp crépiter autour de moi. Les astres illuminent le ciel, les étoiles filantes traversent la nuit. Le ranch est au repos. Les bisons paraissent assoupis. Il y a un vieux sur un rocking-chair qui taille un je-ne-sais-quoi avec son couteau et un morceau de bois à moitié pourri. Il y a des gamins qui s’entraînent une dernière fois à manier le lasso. Il y a ce jeune, barbe de 5 jours, qui écluse une nouvelle bière avant de partir un bistrot du coin pour s’en rejeter une, à la recherche d’une Dolly Parton en plus jeune. Il y a aussi ce grand type, maigre et stetson toujours vissé sur la tête, qui soulève la poussière de ses santiags juste pour faire apparaître un nuage de poussière. Je sens l’odeur de saucisses grillées qui s’évapore du barbecue. J’ai envie de me décapsuler moi aussi une bière parce que je suis bien dans ce Ranch sans nom à écouter cette musique d’une Amérique profonde, une sorte de country alternative et moderne qui sonne « bisonnement » bien.

Derrière ce groupe se cache essentiellement un homme, Howe Gelb, omniprésent par définition et affichant sa main mise sur sa musique : à la fois, chanteur-parolier-guitariste-pianiste. Un gars que je découvre presque malgré son imposante discographie depuis presque trois décennies. Autant dire que sa musique a de la bouteille, comme un vieux cru dont la bouteille a été recouverte de poussière ou comme une vieille canette de bière, cabossée et rouillée par les aléas d’une triste vie. Je ne voudrais pas être à la place de cette canette qu’on a dans un premier temps chéri, puis goulûment avalé pour étancher une soif avant de se voir jeter en plein désert et subir des fortunes diverses au milieu de tourbillons  de vent et de poussière.

Mais derrière cette country alternative, se cache un formidable album qui mélange les genres et sous ses faux airs de grattes acoustiques, de slide langoureux et d’harmonica à la Neil Young, des percées de riffs éclairent le paysage, cette grande et majestueuse vallée ou paissent en harmonie un troupeau de bisons, à la crinière noire charbon et poussiéreuse, un piano d’un autre temps semble là pour faire lever la jambe aux demoiselles du terroir. Un album des plus terribles, totalement expérimental, que je rangerai entre mes nombreux  Calexico et mes non-moins nombreux Lambchop.

.

Tracklist

  • BBQ Suite     22:40
  • Mope-A-Long     6:03
  • Lean     7:16
  • Get To Leave     7:03
  • Lester Lampshade     2:20
  • Blue Waltz Reprise     1:13

Credits

  • Bass – Joey Burns
  • Drums – John Convertino
  • Guitar – Mike Semple (tracks: 2, 3, 6)
  • Guitar, Piano, Vocals – Howe Gelb
  • Steel Guitar [Pedal] – Bill Elm

.

En compagnie de Howe Gelb, je recroise la route poussiéreuse de Joey Burns et John Convertino, les deux membres fondateurs de mon groupe favori par temps de barbecue, Calexico !

.

Stairway To Heaven (The Original Interactive Music Forum) :

Backyard Barbecue Broadcast includes tracks recorded for a live radio broadcast on East Orange, New Jersey radio station WFMU.

.

Sans oublier le site officiel de Giant Sand et Howe Gelb pour découvrir le dernier album de Giant Sand, Blurry Blue Mountain !.


Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS