Buffalo’s Dinner : an Egg in the Hole

Par le Bison le 8 février 2014

« A la résidence d’été, en ce mois de mai, je lui avais préparé un « œuf au trou » pour le petit déjeuner, la seule recette que je connaissais en dehors des sachets de pâtes instantanées au fromage. Pour l’ « œuf au trou », il faut prendre un toast et découper un trou rond en son milieu. On met beaucoup de beurre ainsi que le toast dans une poêle et on casse un œuf dans le trou. »

Jim HarrisonL’été où il faillit mourir.

Bon, alors pour celles et ceux qui n’ont pas suivi, prenez des notes, je répète : une tranche de pain de mie avec un trou au milieu. Une poêle chaude et beurrée. La tranche dans le blanc d’oeuf avant de la jeter dans la poêle, le jaune au milieu. Et hop, 2 minutes 30 sur la première face, 1 minutes 53 sur la seconde face. Un verre de Knob Creek – le Jim Beam est toléré. Et re-hop, bon appétit au Buffalo’s Dinner.

Ah… les recettes de Jim Harrison. Avec ce « egg in the hole », je fais un Malheur dans le ranch auprès des deux petits bisons. Digne d’un 5 étoiles, presque aussi meilleur qu’un hamburger du McDo, je deviens le grand chef vénéré. Et le silence même se fait à table. Quel bonheur d’écouter ce silence. La table du silence. Ce qui tombe bien puisque, un invité surprise vient se joindre à nous. On ne peut parler de Jim Harrison sans écouter Tom Waits. Indissociable. Il s’installe sur la scène du Buffalo’s Dinner, la guitare à la main et le chapeau posé sur la tête. Des applaudissements fusent… Est-ce pour Tom Waits ou pour mon œuf dans le trou ? Allez-savoir. En attendant, cela fait du bien d’avoir le silence à table. Juste pour que je puisse écouter Tom. Un verre de Knob Creek, Tom ? Et doucement l’ami. Finis pas la bouteille. Tant pis, je sors le Jim Beam. Un autre, Tom ?

Voilà, c’était le LIVE du Samedi Soir,

En direct du Buffalo’s Dinner,

De grands morceaux de concert

Pour les amoureux de la musique,

Les amoureux du live

Et les amoureux du Bison !

14 commentaires
  1. 8 février 2014 , 22 h 29 min - manU prend la parole ( permalien )

    Ah ben celle-là, il va falloir que je l’essaie !!
    Euhh mais dis-moi, ils n’ont pas été malades au moins les petits bisons ? ^^

    • 8 février 2014 , 22 h 31 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      J’te dirai ça demain… Mais les 50° du Knob Creek ont une tendance à éradiquer tout microbe et organisme vivant étranger !

  2. 8 février 2014 , 22 h 42 min - Nadine prend la parole ( permalien )

    Si ça fonctionne avec tes deux p’tits bisons, ça devrait aussi le faire avec mes deux p’tits loups. Si en plus le silence est garanti, ouf… L’autre soir j’ai éteint les lumières, deux chandelles posées sur la table, un effet magique. Miracle ! La tranquillité… Voilà, on peut manger… mdr

    • 8 février 2014 , 22 h 45 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Je crois que la magie ne marche pas chez moi…
      mais c’est vrai que c’est si bon le silence.

  3. 8 février 2014 , 22 h 53 min - Nadine prend la parole ( permalien )

    La magie fonctionne pas? Faut pas oublier d’allumer les bougies… (gros sourire)

    • 8 février 2014 , 22 h 56 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      J’ai plus de briquet sur moi depuis que j’ai arrêté de draguer les filles…

  4. 8 février 2014 , 23 h 12 min - Nadine prend la parole ( permalien )

    Ouin, c’est pas commode. Bon, en cas de force majeure, tu frottes deux pierres ensemble. Sauf que ça peut être long et tes deux bisons seront toujours pas calmés.

    • 8 février 2014 , 23 h 16 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      oh… d’un autre coté, je suis sur que faire du feu avec deux pierres, ça intéresserait les deux petits bisons… Je n’y avais pas pensé. A essayer, sans foutre le feu au ranch !

  5. 8 février 2014 , 23 h 26 min - Nadine prend la parole ( permalien )

    Surtout si le Knob Creek est pas loin, ça risque de flamber (expérience de feu de camp). Tout compte fait, tu serais mieux d’allumer le feu dehors et de souper à la belle étoile. Ils vont adorer (pour les deux pierres, certain qu’ils vont rire de toi ! C’est le but non ? mdrrrr)

  6. 9 février 2014 , 0 h 35 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

    Tom, ce baroudeur, Dieu qu’il y en a des Km dans ses cordes vocales ! Encore dans cet extrait je suis surprise ça va !

    Recette a essayer, je suis tentée :)

    • 9 février 2014 , 3 h 27 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Tom était jeune encore à l’époque. Ses cordes vocales n’avaient pas trop souffert, toutes les bouteilles de Knob Creek n’étaient pas encore vides…

      Toute magie a un certain âge. Passé celui-ci, on devient moins sensible à un jaune d’œuf et une tranche de pain de mie ;-)

  7. 9 février 2014 , 7 h 19 min - Eeguab prend la parole ( permalien )

    Bon, résultat. L’oeuf au trou, oui, Tom Waits et ses chroniques oui, ses musiciens, oui, Jim Harrison,oui, la boisson du Kentucky, oui. Finalement oui à tout ça, comme à 90% de ce qui s’écrit ici. :)

    • 9 février 2014 , 12 h 02 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      et moins qui pensais être à 98,74 % de satisfaction. Pfff…

    • 11 février 2014 , 13 h 40 min - phil prend la parole ( permalien )

      oui pour les 8.74 points restant, comme ca bibison tu es dans les clous !

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS