Psycho Tropical Berlin [La Femme]

Par le Bison le 6 février 2014

Catégorie : 4 étoiles, Pop & Électro

Drôle de sensations, impressions étranges. La fièvre jaune te tend les bras. Je délire. La Femme. Quelle femme ! Celle du bus, celle de la plage, celle d’un hall de gare, celle de 2023 ? Dans dix ans, je croiserai de nouveau son regard, étrange et hypnotique. « Vous allez mourir, vous allez mourir. Je dis la vérité, 2023 » répète-t-elle. Litanie incandescente, version psychotrope. Le punk n’est pas mort, la surf-music non plus. Prends la vague, défoule-toi. Monte sur la planche, et laisse dériver…

Je me réveille sur la plage. Cette musique sauvage et frénétique. Mon cœur bat. Mon cœur bat encore. Mon cœur bat toujours. Je ne suis pas mort, moi non plus. Sursaut d’orgueil. Je prends le bus, je la cherche, La Femme. Seul sur la plage, les yeux dans l’eau… Je recherche des sensations, je saisis la corde, mon cœur continue de battre. Jusqu’à quand. 2023 ? Et après. Ou avant ? Je veux rentrer chez moi. Mais je ne peux plus. Avis sans retour. Sur la plage, dans le sable, je ressens des sensations.

« Psycho Tropical Berlin ». Voyage inoubliable, coloré. Aime ou erre. Sur le vif, l’œil pétillant, je n’ai plus sommeil. Une musique hypnotisant comme des cachets d’extasie, le blues des tropiques, le blues de La Femme. Elle revient. Bonheur que je n’imaginais pas avant d’avoir effleuré l’objet du délice. Mouvements répétés, ondes saccadées, à faire couler ton rimmel, mouvements perpétuels, ondes plurielles, à faire danser tes pupilles. Écoute la musique, écoute La Femme. Un délire sous acide, un délice loin d’être aride. Réveille-toi. Elle s’incruste dans ta tête, tu ne peux plus y échapper.

Les étoiles brillent, mon amour, de notre amour tropical, de ce délire musical qui surfe sur la vague psychédélique du vingt-et-une-ième siècle. Allez viens, la fièvre jaune t’emportera comme notre amour tropical. Nous étions deux, séparés. La Femme et moi. Rejoins-moi, je t’en prie. Avant que nous nous réveillons en 2023… Viens voir le jour dans le noir de cette nuit. Je t’attends sur le quai. Direction Berlin ou les tropiques. A toi de voir, La Femme. Ton cœur bat encore… Suis la vague.

« Psycho Tropical Berlin » [2013], La Femme, une de mes révélations 2014…

26 commentaires
  1. 6 février 2014 , 21 h 13 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

    Il y a un divan, tu veux qu’on en parle ?

    Alors d’abord je tiens à te dire que j’ai écouté les 4mn 09 !
    En premier j’ai souri et ensuite j’ai éclaté de rire… mon Dieu, Non pas ça !!!!!!

    Mais je tiens quand même à te dire qu’après avoir souri et ri j’ai failli me lever et sauter dans tous les sens, j’ai presque aimé et puis la fin m’a perdu de nouveau… trop psychédélique. Mais je pense que dans une rave party ça doit le faire ;)

    Tes choix musicaux m’éclatent petit scarabée ! ;)

    Jolie pochette, dommage pour le regard ^^

    • 6 février 2014 , 22 h 07 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Il y a un divan, tu veux qu’on en parle ?

      Si tu me propose de m’allonger, je ne peux décemment refuser…

      mon Dieu, Non pas ça !!!!!!

      Je reconnais ce titre n’est pas le plus accessible. Mais c’est juste les préliminaires rugueuses avant les caresses finales…

      Mais je pense que dans une rave party ça doit le faire

      à 5 h du mat quand le soleil commence à se lever, alors. Que tes jambes fourmillent d’impatience, et que tu te jettes à la mer. Prends la vague, petite.

      Tes choix musicaux m’éclatent petit scarabée !

      1 m 84 et demi, quand même !

      Jolie pochette, dommage pour le regard

      Ah, elle avait un regard ? Je ne suis pas monté aussi haut…

    • 6 février 2014 , 22 h 48 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

      1m 84 !!!!! Quand même…

    • 6 février 2014 , 22 h 50 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Une belle bête !

    • 7 février 2014 , 9 h 29 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

      « Ah, elle avait un regard ? Je ne suis pas monté aussi haut… »

      Goujat ;)

      Un regard et une âme AUSSI !

      Non mais !!!!

    • 7 février 2014 , 9 h 45 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Oui, important l’âme !
      Il faut la chérir et la nourrir…

  2. 6 février 2014 , 21 h 20 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

    Je suis curieuse quand même !

    Dis moi comment cet album est venu à toi ?

    ;D

    • 6 février 2014 , 22 h 01 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Une émission de radio sur France Inter. 2 titres live sur lesquels j’ai accroché. Quelques semaines après, je tombe sur l’album. J’écoute. Je suis moyen emballé. J’écoute une seconde fois. Mouais, pas convaincu. Je luis donne une troisième chance – je suis un homme généreux ;) . J’accroche. Et après, j’écoute, j’écoute, et ça me plait de plus en plus. Ce mélange de psychédélisme avec de la surf music. Comme si Pink Floyd faisait du surf au Pays-Basque !

      Voilà, c’est aussi simple que ça. Peut-être que dans un an, je ne l’écouterai plus, le supprimerai sans regret de mon iPod et oublierai de prendre la vague…

    • 6 février 2014 , 22 h 45 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

      Il y a des musiques comme ça que tu as beau écouter des centaines de fois on ne les supprime jamais et nous touche toujours autant à chaque fois… c’est rare … mais ça arrive.

      Merci pour la petite histoire :D

    • 6 février 2014 , 22 h 49 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Des petites histoires, j’en ai plein à raconter, pas toutes forcément d’un super intérêt.
      Mais pour cet album, j’aime bien le coté psychédélique et lancinant de la musique avec des paroles décalées parlant de surf. On est loin des Beach Boys et pourtant… je me crois à la plage avec des filles en bikini autour de moi, et des bouteilles de bière à mes pied (ou l’inverse)

  3. 7 février 2014 , 11 h 09 min - phil prend la parole ( permalien )

    si y’a un côté Pink Floyd alors je te comprends Bibison
    Ce n’est pas que pour cette paire de seins car
    Bibison voit plus loin que les apparences …

  4. 7 février 2014 , 15 h 27 min - phil prend la parole ( permalien )

    après avoir lu tes commentaires sur Enigma du catalan, on sait comment le Bison va au fond des choses et dépose une giclée d’information !

  5. 7 février 2014 , 17 h 44 min - Princécranoir prend la parole ( permalien )

    Passés près de chez moué, mais je les ai ratés. J’aime assez ce côté Taxi Girl, Stinky toys & co. J’ai un peu peur que ça finisse par me taper sur les nerfs à la longue. En bon cinéphile, je préfère la Femme d’à côté.

    • 7 février 2014 , 19 h 01 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Je ne garantis pas non plus que dans un an, je continuerai à les écouter… J’ai une préférence pour la seconde carrière de Daniel Darc mais Stinky Toys & co n’est pas encore arrivé jusqu’à mon ranch…

  6. 7 février 2014 , 21 h 02 min - Princécranoir prend la parole ( permalien )

    Ce qui est sûr, c’est que la Femme a cherché le garçon et on sait dans quel Taxi la fille est montée.

    • 7 février 2014 , 22 h 03 min - le Bison prend la parole ( permalien )

    • 8 février 2014 , 13 h 14 min - Princécranoir prend la parole ( permalien )

      30 ans après, ce truc fonctionne autant toujours sur moi. Quelques notes d’espoir pour la Femme. Et quel bonheur de revoir Daniel Darc période pré-christique.

    • 8 février 2014 , 19 h 42 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Je te donne donc rendez-vous quand je parlerai des Amours Suprêmes de Darc…

  7. 7 février 2014 , 22 h 10 min - manU prend la parole ( permalien )

    Pas mal du tout…
    Un petit côté 80 par moment, non ?

    • 7 février 2014 , 22 h 11 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      et je crois que c’est assumé…
      Voilà un gars qui a du goût…
      mais,
      T’étais né dans les années 80 ?

  8. 8 février 2014 , 17 h 48 min - Nadine prend la parole ( permalien )

    J’ai écouté, la musique est excellente, surtout celle du début de « La femme ». La voix j’aime un peu moins, mais elle s’harmonise bien avec l’ensemble. Un bon shoot d’hallucinogène avant de partir en ski de fond, destination nature, état sauvage, plage de neige, attention aux arbres…
    (la fièvre jaune j’y tiens pas…)

    • 8 février 2014 , 19 h 45 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      La fièvre jaune, le délire, cette chaleur qui t’envahit. Tu transpires, il neige. Et tu vois la vie tout en couleur… jaune. La fièvre.

  9. 8 février 2014 , 22 h 33 min - Nadine prend la parole ( permalien )

    Jaune soleil, l’or des émotions fortes, l’ivresse, la fièvre, brûlure du bonheur. Si c’est ce jaune-là, ça change tout…

    • 8 février 2014 , 22 h 35 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      … et il y a aussi le jaune du pastis et le jaune du ricard. Brûle, fièvre, ivresse, c’est aussi ça !

  10. 8 février 2014 , 22 h 50 min - Nadine prend la parole ( permalien )

    Le pastis, 45 degrés d’émotions fortes…

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS