La Chambre Rouge [Edogawa Ranpo]

Par le Bison le 2 février 2014

Catégorie : 3 étoiles, Asie

Ce soir, je t’entraîne dans « La Chambre Rouge ». N’aie pas peur, petite. Je saurai te protéger de ce monde subversif d’antan. Là-bas, tu y feras la connaissance d’un grand écrivain, maître fondateur de la littérature policière japonaise, pionnier à la manière d’un Conan Doyle ou d’un Edgar Allan Poe. La filiation avec ce dernier est assumé par l’auteur jusqu’à son nom de plume, Edogawa Ranpo.

Retour sur les années 20 et les premiers écrits de l’auteur en cinq courtes nouvelles. Cinq récits à la chute imprévisible, comme la chute de rein de cette femme croisée à la sortie de cette maison de plaisir. Cinq histoires, entre enquêtes policières et contes fantastiques, pour effrayer le cœur de midinette qui sommeille en chacun de nous – une midinette avec une chute de rein. Cinq légendes mêlant sirupeusement le sexe et la mort comme la nuit de folie passée avec cette midinette à la chute de rein impressionnante avant de l’étrangler après le coït final.

« Je voudrais d’abord vous dire que je me considère comme une personne tout à fait saine d’esprit, et je crois que les gens qui me connaissent partagent cette opinion. Mais qu’en sera-t-il lorsque vous m’aurez entendu ? Car au-delà de ce miroir rassurant que je présente aux autres et à moi-même, je ne sais pas, au fond, si l’homme qui vous parle en ce moment n’est pas fou, ou tout au moins gravement perturbé. »

Imagine un soldat, héros de la Nation, décoré de la plus haute distinction. Plus de jambes, plus de bras, un visage déformé, un tronc humain. Et sa femme, encore jeune et belle. Il y a du sexe là-dessous, et ce n’est pas beau à voir. Tu sens cette passion malsaine monter dans ta sève ?

Imagine que j’ai une seconde passion, l’ébénisterie, que je construise un superbe fauteuil à l’occidental, beau bois, beau cuir, et que je m’installe à l’intérieur cloitré juste pour sentir les fesses de cette dame venues se relaxer sur la douceur de ce cuir. Tu sens ce voyeurisme malsain s’afficher sur ton sourire épanoui ?

Imagine que je t’avoue quatre-vingt-dix-neuf crimes avec un sang froid et une jouissance extrême en disant qu’au final l’ennui guette et qu’à la centième victime j’arrête. Tu sens cette peur malsaine nouer ta gorge ?

Imagine… Imagine encore. Tu as l’imagination malsaine, ce mélange de perversité et d’ignominie qui illumine si bellement ta pensée.

« C’est désormais à vous de me juger : suis-je un criminel pervers ou simplement un pauvre malade mental ? »

« La Chambre Rouge » et à l’intérieur, un type, la bave aux lèvres, une camisole blanche. MOI.

19 commentaires
  1. 3 février 2014 , 7 h 57 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

    Etant donné qu’il y a 5 nouvelles pourquoi pas, je serai presque tentée d’en lire une ou deux pour essayer! En revanche la camisole et la bave aux lèvres, c’était les deux mots de trop…

    Pfffftttt Tu pouvais pas te taire !!!!

    ;D

    • 3 février 2014 , 9 h 04 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      J’ai quelques petits romans japonais qui pourraient te plaire que je gardais précieusement pour une seconde relecture ou une belle âme qui apprécierait ces histoires. Faudrait juste que je prenne le temps de les relire, pour faire la bonne sélection. Mais tu peux y trouver un certain plaisir, un peu se sensualité, un peu de passion, un peu d’étrangeté…

    • 3 février 2014 , 14 h 09 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

      Lis mon enfant lis…prend tout ton temps et choisis en un joli pour la folle
      Christina ;)

      :D

    • 3 février 2014 , 20 h 03 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      mais rien ne pourra être aussi joli que ton catalan… du moins pour le moment…

  2. 3 février 2014 , 9 h 54 min - manU prend la parole ( permalien )

    « un certain plaisir, un peu de sensualité, un peu de passion »

    Tu as trouvé les mots pour la convaincre là… ^^

    • 3 février 2014 , 10 h 56 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      je crois, j’espère…
      Je viens de comprendre qu’elle était moins sensible à la bave autour des lèvres…

    • 3 février 2014 , 14 h 07 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

      Dieu que vous me faite rire tous les deux… !!

      Je te dis pas bravo pour ton jeu de mot :(

      ;D

  3. 4 février 2014 , 9 h 39 min - belette2911 prend la parole ( permalien )

    Hé mon Bisonnet, tes billets deviennent de plus en plus chauds… Du petit bouchon posé adroitement la tête en l’air et qui semble représenter le petit machin sur lequel la dame à la chute de rein est invitée à se poser…

    Je sors de suite !!!

    • 4 février 2014 , 10 h 25 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Hé mon Bisonnet, tes billets deviennent de plus en plus chauds…

      Y’a plus de saison ma p’tite dame… Je sens les prémices de l’été…

      Je sors de suite !!!

      N’aie pas peur ma p’tite dame ce n’est qu’un p’tit bouchon.

    • 4 février 2014 , 17 h 41 min - phil prend la parole ( permalien )

      p’tit bouchon pour cul de … bouteille !

  4. 4 février 2014 , 17 h 50 min - phil prend la parole ( permalien )

    Il n’empêche qu’avec Mr Ranpo, en peu de ligne tu as une histoire policière qui te plonge corps et âme ! Je sais la mienne est déjà perdu. Peut être pour cela que ce côté voyeuriste, subversif m’a attiré!
    Nous sommes des monstres c’est tout.
    Rampons comme une chenille sans queue ni tête …

    • 4 février 2014 , 22 h 07 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Nous sommes des monstres c’est tout.

      Parles pour toi. Moi, je ne suis qu’un bison ! avec un tout petit coté voyeur lubrique pervers et obsédé… mais vraiment tout petit…

    • 6 février 2014 , 12 h 24 min - phil prend la parole ( permalien )

      tout petit côté ??? non mais je rêve !
      Quand je me rappelle les vues discrètes mais très plongeantes non pas sur la feuille de TP de bioch mais la blouse (a poitrine très très généreuse) légèrement ouverte de notre voisine de paillasse …

    • 6 février 2014 , 13 h 31 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      C’est que je suis myope, alors j’ai besoin de m’approcher un peu plus pour apprécier les détails…

    • 6 février 2014 , 13 h 42 min - phil prend la parole ( permalien )

      a force de se rapprocher on risque de perdre encore plus de dioptries …

  5. 6 février 2014 , 13 h 59 min - phil prend la parole ( permalien )

    je te conseille aussi l’île panorama pour voir plus loin cet auteur et interpeller tes troubles …

    • 6 février 2014 , 15 h 27 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      … et des troubles, j’en ai plein ;) (surtout avec le Talisker)
      Merci du conseil, bibi-san.

    • 6 février 2014 , 16 h 17 min - phil prend la parole ( permalien )

      si ton esprit est dans la tourbe je comprends !
      Mais tu es déjà sur une île … de Skye
      avec une belle finale toute de braise ….

    • 6 février 2014 , 17 h 01 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      totalement tourbé et troublé !

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS