Racine Carrée [Stromae]

Par le Bison le 6 octobre 2013

Catégorie : 4 étoiles, Pop & Électro

Oui, je l’avoue. Cette idée ne vient pas de moi. Je n’aurais jamais acheté un tel disque, trop loin de mon univers, trop électronique, trop francophone. Pas assez roots, pas assez Southern Rock, ni Psychedelic Rock, encore moins Progressive Rock, Alternative Rock, Indie Rock. Pas une seule note de Heavy Blues, ni même de blues tout court. Mais comme je suis un être faible, la pression de mon troupeau a été trop pesante et pressante, et j’ai cédé à leur tentation. Bien m’en a pris, le disque a tourné en boucle dans la voiture tout cet été. Je peux donc dire que ce « Racine Carrée » fut donc le disque de l’été qu’il fallait  absolument avoir dans sa prairie verte pour brouter en paix ou ruer en sauvage.

Stromae ? Connaissais pas. Un précédent album que j’avais totalement ignoré et puis celui-là, que tout le monde connais maintenant. Je passe sur l’enfance du gars. Quand on nait au milieu du génocide rwandais, forcément ça donne envie de raconter des choses, de s’exprimer. Et donc de faire de la musique de jeune que même les vieux ont envie d’écouter.

Un instant intime de communion familiale où tout le monde beugle chante et remue son gros popotin à la voix de ce belgo-rwandais. Un album familial pour tout le troupeau venu se réchauffer au milieu de cette grande plaine sauvage, l’herbe jaunie par le soleil des racines belges – ou rwandaises.

Allez, on commence ? La fête, ça va être ta fête ! Patrick Sébastien, sort de ce corps !

  • Ta fête

[diwp:69879249]

Il est l’heure, fini l’heure de danser
Danse, t’inquiète pas tu vas danser
Balance-toi, mais tu vas te faire balancer
Défonce-toi, mais tu vas te faire défoncer…

Le coup de cœur de ma p’tite bisonne. Toujours prête à faire la fête, à vouloir danser ou lever les serviettes. Une musique festive. Elle me le demande toujours et encore et toujours, quand le disque s’achève et qu’il faut que son papa chéri et adoré appuie sur le bouton « Play ». Dis-moi où est-on papa ?

  • Papaoutai

[diwp:69879250]

Tout le monde sait comment on fait les bébés
Mais personne sait comment on fait des papas
Monsieur Je-sais-tout en aurait hérité, c’est ça
Faut l’sucer d’son pouce ou quoi ?

Le coup de cœur de mon p’tit bison. Bien sûr, il ne comprend pas tout à la puissance de ce texte comme la plupart du disque. Beaucoup de métaphore et de seconds degrés qui n’atteignent pas encore l’esprit des plus jeunes. Comment expliquer au petit que son papa est mort dans le génocide rwandais… La musique reste joviale, le texte beaucoup moins, mais à cet âge-là on s’en fout… Hein !

  • Bâtard

[diwp:69879251]

Han, pardon, Monsieur ne prend pas parti
Monsieur n’est même pas raciste, vu que Monsieur n’a pas de racines
D’ailleurs Monsieur a un ami noir, et même un ami Aryen
Monsieur est mieux que tout ça, d’ailleurs tout ça, bah ça ne sert à rien
Mieux vaut ne rien faire que de faire mal
Les mains dans la merde ou bien dans les annales
Trou du cul ou bien nombril du monde
Monsieur se la pète plus haut que son trou de balle
Surtout pas de coups de gueule, faut être calme, hein…

Le coup de cœur du bison, himself. Puissant. Une rage engagée. Un regard sur les différences, sur les couleurs, sur les ethnies. Des bits assourdissants pour meurtrir le bâtard que t’es. Mais bon, ce n’est pas toi, ce sont les autres, Hein ! Faut être doux, faut être calme ! Hein !

  • Ave Cesaria

[diwp:69879252]

Obrigado, tu embrigadas des millions de soldats dans ta patrie
Donc garde à vous Cesaria, tu nous as tous quand même bien eus
Ah tout le monde te croyait disparue, mais tu es revenue
Sacrée Cesaria, quelle belle leçon d’humilité
Malgré toutes ces bouteilles de rhum, tous les chemins mènent à la dignité

J’enchaine avec cet hommage avec la diva aux pieds nus. Saudade et Césaria Evora. Un pied au Cap-Vert, ma tête tourne aux rythmes africains. Elles dansent devant, ces belles africaines aux fesses arrondies où les robes longues virevoltent et tournent et tournent à me faire tourner la tête. Ma Sodade à moi. Ma bouteille de rhum à moi.

  • Tous les mêmes

[diwp:69879253]

Rendez-vous, rendez-vous, rendez-vous au prochain règlement
Rendez-vous, rendez-vous, rendez-vous sûrement aux prochaines règles

Un rendez-vous avec moi-même, avec la vie, avec les hommes qui rêvent de Kate Moss et avec ces femmes qui ont leurs ragnagnas.

  • Formidable

[diwp:69879254]

Et petite – oh pardon ! – petit
Tu sais dans la vie y’a ni méchant ni gentil
Si Maman est chiante, c’est qu’elle a peur d’être mamie
Si Papa trompe Maman, c’est parce que Maman vieillit, tiens
Pourquoi t’es tout rouge ? Ben reviens gamin !

Ça commence comme une chanson d’Aznavour. Il y a du cœur, de l’âme en peine, de la tristesse et du sort d’un gars formidable. Par solidarité avec ce mec fort bourré, je me sens aussi formidable, et je commande même une bière au comptoir du rond-point Louise. Flamande ou wallonne ? Une seconde, une troisième et vous aurez ainsi cette même tête de macaque que j’observe dans la glace lorsque je me réveille, l’esprit fort bourré.

  • Moule Frites

[diwp:69879255]

Paulo aime les moules frites, sans frites et sans mayo
Paulo aime les moules frites, sans frites et sans mayo
Yo yo yo, yo yo yooo
Yo yo yo, yo yo yooo

Attention, le zénith de l’album. Ou presque. Mais pour comprendre son esprit, il faut s’imaginer ce troupeau de bisons partant dans leur pick-up, vitres ouvertes, poils au vent. Une meute gueulant Polo en allant à la plage de Saint-Georges de Didonne. Une chanson comme ça, elle te met de l’ambiance sur tout le trajet, les petits rigolent, les grands sourient, et tout le monde chante, hurle en chœur Polo et ses moules frites. A déguster sans modération avec une bière. Flamande ou wallonne ? On revient toujours à la même question.

Mais il aurait du s’en méfier, Paulo
Car on ne sait où elle s’est baignée, plus tôt
Comme elle était contaminée, Paulo ne chantera plus
Ou peut-être, une fois enterré, Paulo
On chantera tous :

Paulo aimait les moules frites, sans frites et sans mayo’
À toi Paulooo
Paulo aimait les moules frites, sans frites et sans mayo’

  • Carmen

[diwp:69879256]

L’amour est comme l’oiseau de Twitter
On est bleu de lui, seulement pour 48 heures
D’abord on s’affilie, ensuite on se follow
On en devient fêlé, et on finit solo…

Prends Garde à toi, Garde à vous ! Difficile de se remettre de moules pas fraîches. C’est le danger, ne sachant jamais à l’avance où elles ont traînées.

Et c’est comme ça qu’on s’aime, s’aime, s’aime, s’aime
Comme ça consomme, somme, somme, somme, somme
Et c’est comme ça qu’on s’aime, s’aime, s’aime, s’aime

  • Humain à l’eau

[diwp:69879257]

Je respecte les Pygmées
Donc respecte les Maassaï
Je respecte ton terrier
Respecte mes terres
Je respecte les insectes
Donc respecte les mammifères
Je te l’explique encore
Moi devoir définir
Toi pas comprendre
Pas parler
Ou plutôt réfléchir ?

Je te l’ai dit, Stromae à la plage de Saint-Georges de Didonne, cela donne un cri du cœur : Humain à l’eau. Sauvez-le, sauvez-moi. L’être humain est en perdition, la nature aussi. SOS d’un humain à l’eau submergé par cette technologie abrutissante. Je suis perdu, je me noie… Quand ça ?

  • Quand c’est ?

[diwp:69879258]

Mais oui on se connait bien
T’as même voulu t’faire ma mère hein
T’as commencé par ses seins
Et puis du poumon à mon père
Tu t’en souviens ?

Cancer, cancer, dis-moi quand c’est ?
Cancer, cancer, qui est le prochain ?

Et qui sera le prochain belge non pas à partir mais à faire partir de la playlist du Ranch sans nom ?

Arno ou Adamo ! Les paris sont ouverts…

  • Sommeil

[diwp:69879259]

Tu n’as pas sommeil
Le froid, la soif, la dalle, t’as tout
Mais tu n’as pas sommeil
Ta mère, ta femme, ta fille, t’as nous
Mais tu n’as pas sommeil
Ton toit, ton taf, ta caisse, tes sous
Mais tu n’as pas sommeil
La vie, santé, bonheur
Avoue que tu n’as pas sommeil

Mais l’heure avance, il se fait tard, il se fait froid, il se fait nuit. Le disque s’enchaîne pour la troisième fois de la soirée. Je te quitterai bien. Mais non, je reste encore parce que tu n’as pas sommeil, non tu n’as pas sommeil. Alors, on ne va pas danser toute la nuit. Je te sers une bière ? Flamande ou Wallonne, je ne connais même pas tes préférences. Tu me parles de positions, mais ton esprit reste vague sur l’essentiel.

  • Merci

[diwp:69879260]

Ces premières notes me replongent dans les années 80. Cette musique fait de bits et de beats sur un rythme toujours aussi répétitif. Un brin nostalgie, merci. C’était comment avant ? C’était les Pet Shop Boys, c’était Cerrone.

  • Avf

[diwp:69879261]

Je n’dis pas c’que j’pense, mais j’pense c’que je dis
Quand je vois c’que j’vois, et c’que valent nos vies
Pas si surprenant, qu’on soit malpolis
Donc vas-y follow ma folie, m’a follow, follow me now !

C’est quand la fin ? Je n’ai plus rien à dire sur cet étrange album qui ne me ressemble pas, pas du tout et que pourtant j’écoute encore, une fois les vacances achevées, une fois que le troupeau de bisons à retrouver son rythme de broutage quotidien, alors pour finir sur une note optimiste et poétique – et pour une fois ce n’est pas Bukowski qui le dit :

allez vous faire… !

« Racine Carrée » [2013] ou l’art de découvrir les mathématiques belges.



18 commentaires
  1. 6 octobre 2013 , 20 h 30 min - manU prend la parole ( permalien )

    « à la plage de Saint-Georges de Didonne »

    Ah c’était toi !…

    • 6 octobre 2013 , 22 h 27 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Oui. Mais je n’ai pas voulu réveiller la blonde allongée à coté de toi. Waouh, quelle poitrine, elle avait !
      Sinon, je serai venu te présenter mes hommages…

  2. 6 octobre 2013 , 21 h 15 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

    Je suis contente que tu ais fait un billet sur Stromae… comme toi j’ai été un peu obligé de l’écouter et puis au fil des chansons on écoute, on tape du pied le rythme, on apprécie les jeux de mots, la musique et je trouve finalement cet album sacrément bien. J’adore Formidable ainsi que le clip ma préférée.

    Non vraiment j’aime beaucoup, j’en suis même surprise… :D

    Moi j’aimerai bien faire un joli billet sur Klaus Nomi… mais je manque d’inspiration pourtant j’adore… Pourquoi je te dis ça et ben j’en sais rien lolll

    Tu étais formidable et j’étais fort minable….. ;)

    • 6 octobre 2013 , 22 h 30 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Pourquoi je te dis ça et ben j’en sais rien lolll

      parce que je ne connais pas l’ami Klaus

      Tu étais formidable

      Je sais… Tu peux me le redire ?

    • 6 octobre 2013 , 22 h 39 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

      Si je te le dis trop souvent ce mot va perdre de son importance… ^^ ;)

    • 7 octobre 2013 , 21 h 51 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

      Ceci dit, je ne connaissais pas tout l’album et quelques unes m’avaient échappées. Je viens d’écouter la préférée de la p’tite bisonne et Arno et Adamo…La vache… c’est carrément insupportable ce bruit de synthé…

      De deux chose l’une soit je vieillis … sois je vieillis ^^ :(

      Rohhhh, c’est plus de mon âge tout ça ;)

      Tu veux pas me faire un p’tit lavage de cerveau lolll … :D

    • 7 octobre 2013 , 22 h 15 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      J’avoue que musicalement, cela manque de cordes à mon goût. J’aime bien ses percussions, mais l’électro est un peu trop pressante… Heureusement qu’il y a ses textes !

  3. 7 octobre 2013 , 15 h 49 min - belette2911 prend la parole ( permalien )

    Ooooh, un compatriote ! Je ne suis pas une aficionado de lui, mais j’aime bien ses textes.

    Ta critique était formidable, quand on pense qu’il y en a des masses qui sont fort minables… ♫

    Par contre, j’aime bien son clip tourné en caméra cachée (en stoemeling) sur la place Louise.

    Marrant, quand les français en parle dans les JT, ils prononcent « Stoma-éé » alors que le « e » final n’est pas un « é », étant donné que son nom est le mot « maestro » à l’envers… :)

    • 7 octobre 2013 , 22 h 13 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Tout dépend comment on dit en français maestro…
      C’est vrai que dans ce sens, j’aurais eu tendance à dire maéstro et non pas maïstro…
      Mais bon maintenant, je crois qu’il s’en fout un peu. Il a abandonné l’idée de reprendre chaque français sur le sujet…

      Mais tu n’as pas répondu à la question. Quelles sont les meilleures : les flamandes ou les wallonnes ?

    • 7 octobre 2013 , 23 h 02 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

      D’après Brel se sont les fla les fla les Flamandes !!!!!!! :D

    • 8 octobre 2013 , 21 h 59 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Si c’est le grand Jack qui le dit…

  4. 9 octobre 2013 , 8 h 52 min - Laure prend la parole ( permalien )

    Merci ça donne une idée
    Je trouve qu’il est bien secondé par la musique, le beat ,etc ça punche un peu coups de poings dans le nez

    • 9 octobre 2013 , 11 h 57 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      coups de poings dans le nez

      Mais quelques riffs de guitares en plus, et cela donnerait un plus, genre électrochoc dans le cœur, coup de griffe dans l’âme !

  5. 9 octobre 2013 , 8 h 54 min - Laure prend la parole ( permalien )

    Et puis la voix est une voix , pas banale qui dit autant qu’elle chante et qui a qqchose à dire
    les textes, bien, du texte, qui a envie de dire sans faire la leçon non plus, tout ça c’est du travail
    On s’y met ?

    • 9 octobre 2013 , 11 h 58 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      On s’y met ?

      D’ailleurs, ne serait-ce pas toi qui rêverait d’écrire des chansons…

  6. 9 octobre 2013 , 12 h 32 min - Laure prend la parole ( permalien )

    Depuis toujours si
    Fait mais very perso

    • 9 octobre 2013 , 14 h 03 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      C’est une écriture à part. Et je comprends que certains artistes préfèrent s’en référer à des auteurs plutôt que de tenter la création. Cela me parait d’un autre monde, avoir un esprit différent, une imagination à part pour rentrer dans le schéma musical.

  7. 25 octobre 2013 , 14 h 31 min - Coccinelle prend la parole ( permalien )

    Bien envie de l’écouter cet album… Je l’emprunterai à la médiathèque ;-) Bon weekend.

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS