A Treasure [Neil Young]

Par le Bison le 31 mai 2013

Catégorie : 4 étoiles, Country & Lo-Fi

Le Neil Young du mois !

Et ce mois-ci, Neil et moi avons été furetés du coté de ses archives personnelles. J’vois d’emblée la moue sceptique qui s’affiche sur ton visage penaud. Les archives, en général, n’amènent pas grand-chose de plus et n’affichent pas une belle qualité. « A Treasure », pas un album indispensable ? Pas le genre d’album où tu t’attends à trouver une pépite d’or, un trésor.

Alors viens t’assoir à coté de moi, je t’offre un double rye. Le loner des années 80 n’est peut-être pas le meilleur mais un loner à Nashville, c’est quand même foutrement bien, foutrement grand. Nashville, Tennessee, 1984-1985. Des titres lives qui sonnent furieusement country. J’aime bien me réveiller au son de la country. Il y a de l’entrain, un harmonica et un violon endiablé à faire tourner les chaises et voler les tabourets. Écoute donc cette galette et tu changeras d’avis.

Are You Ready for the Country ?


Un album de pure country, un véritable trésor ! T’aimes, t’aimes pas. Peu importe, tu l’écoutes, tu danses – en ligne, tu bois une bière et un rye. Ta plus belle chemise à carreaux est trempée de sueur, tes santiags sont couvertes de poussières. Pas n’importe quelle poussière, celle de Nashville, celle qui transcende la musique en country root et enfiévrée. Je ne te dis pas que tout l’album est essentiel, des inédits et quelques reprises de grand album comme Harvest, mais dans un Ranch, il est indispensable parce que la country pour réveiller un troupeau de bisons, y’a rien de mieux. T’aimes, t’aimes pas. Moi, j’aime, j’adore.

Et que même si tu l’écoutes jusqu’au bout, et que même si tu es à ta troisième bière, assoiffé par la danse endiablée que tu viens de te soumettre de bon cœur, tu découvriras cette pépite parmi la poussière, ce treasure que tu ne cherchais même plus. Grey Riders. Une version de fureur de country rock, une tuerie sauvage, un trésor.

« A Treasure » [2011], ou l’art de faire voler les tabourets dans un bouge à Nashville.

13 commentaires
  1. 1 juin 2013 , 7 h 46 min - Eeguab prend la parole ( permalien )

    Excellent dès le matin.Je ne connaissais pas cet album,mais je connaissais Are you ready for the country?Par contre je découvre Grey riders avec plaisir.Jeudi prochain à Bercy,je t’en dirais un mot.Ce sera moins bien que dans un honky tonk du Missouri mais quand même.

    • 1 juin 2013 , 12 h 01 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Jeudi prochain, déjà !
      Quelle chance…
      J’espère que tu nous feras un beau billet sur le sujet !
      même si Paris n’est pas le Missouri…

  2. 1 juin 2013 , 9 h 36 min - phil prend la parole ( permalien )

    Et bien c vrai de bon matin et sans rye (je precise) on danse, danse, danse !
    Tiens, ca me rappelle quelquechose … dans, danse, danse …

    • 1 juin 2013 , 12 h 01 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Alors, je garde le rye pour demain soir. ;)

    • 1 juin 2013 , 12 h 06 min - phil prend la parole ( permalien )

      ah ouai ! tu auras Yuki avec toi ?

  3. 1 juin 2013 , 18 h 28 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

    J’aime beaucoup le country, je trouve ça très entraînant, et en plus, interdiction de rire, j’ai pris des cours de country pendant un an, l’année dernière et j’ai adoré :D .

    Mais, mise à part les grands classiques tels que Willie Nelson, johnny Clash ou Billy Ray Cyrus ma culture country est vite limitée.

    Merci pour ce choix ;)

    • 1 juin 2013 , 19 h 48 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Je ne connais pas ce Billy Ray…

      Dans le registre country féminine, j’aime beaucoup Gillian Welch et Alison Krauss (découverte avec Robert Plant).

      Découverte aussi avec Neil Young, il y a Emmylou Harris.

      Ces trois dames valent le coup au rayon country, un brin de soleil au milieu de la poussière du Tennessee et de la sueur des bovins.

  4. 1 juin 2013 , 18 h 38 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

    J’aime beaucoup celle ci de Cyrus. En 1996, le titre Trail of Tears, dans lequel il raconte une partie du génocide indien, lui valut le boycott de certaines stations de radio.

    http://www.youtube.com/watch?v=oOUeTsa–I4

    • 1 juin 2013 , 19 h 53 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Hugh, merci !
      On dirait que le boycott a eu lieu jusque chez nous…
      A moins que cela soit la country entière qui soit boycottée !

  5. 2 juin 2013 , 9 h 43 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

    Billy Ray mais si tu connais j’en suis sur, s’est lui qui a chanté le tube country « Achy Breaky heart » en 93.
    Tu vas beaucoup aimer la blonde en premier plan et moi j’adore ses santiagues ;)

    Merci pour les références je vais écouter :D

    • 3 juin 2013 , 22 h 25 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Non, je crois que je suis passé à cote de ce titre et de ce bogosse…
      Par contre, le blonde…
      ;)

  6. 3 juin 2013 , 15 h 02 min - belette2911 prend la parole ( permalien )

    Hello du saloon !

    La country, c’est pas mon verre de bière (l’expression « pas ma tasse de thé » aurait parue déplacée dans le contexte).

    Je boirai et pour le reste, les boules quies feront l’affaire.

    • 3 juin 2013 , 22 h 26 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Quand t’as vraiment soif,
      tu bois une bière
      et tu écoutes de la country.
      C’est la devise du Ranch de 22h26.

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS