Hudson River Wind Meditations [Lou Reed]

Par le Bison le 6 juin 2013

Catégorie : 3 étoiles, Folk & Indie

Fan de Lou Reed passe ton chemin. Idem si tu aimes le rock, le métal hurlant ou le phrasé grave du loup. Ce soir, je te propose un moment de respiration, d’ellipses intemporelles façon Taï Chi Chuan. « Hudson River Wind Meditations », un concept imaginé par les vieilles rides de l’ex-Velvet.

Ferme les yeux, n’aie pas peur, ton esprit va s’ouvrir au monde, ton esprit va se vider de ses mauvaises ondes et de sa substance gélatineuse. Écoute cette musique, ne t’endors pas, elle va juste te liquéfier le cerveau mais tu ressortiras au bout d’une heure complètement apaisé, serein, beau.

Tu sens le vent ? Je vais compter jusqu’à cinq et tu ouvriras les yeux. 5… 4… 3… 2… Maintenant ! Tu vois l’Hudson River ? Ses flots majestueux, sa grandeur. Tu es sur le bord de New-York et tu vogues vers les terres, vers les lacs, vers le Wisconsin. Tu sens ton cœur battre, et tu continues à faire des mouvements ridicules avec tes bras tout en balayant la terre ferme sans écraser les fourmis autochtones. C’est le concept du Taï Chi, ne pas être ridicule – du moins en apparence.

Tu sens cette musique répétitive te pénétrer ? Oh OUI, tu la sens ? Un rythme lancinant qui vibre en ton for intérieur. Tu ne pensais pas que ce vieux briscard du rock alternatif pouvait te proposer un tel truc de ouf, le genre de truc qui n’est justement pas indispensable à ta vie, mais qui au final te fait un bien fou.

J’ai survécu au premier morceau, 29 minutes d’introspection pour explorer les profondeurs de l’Hudson River. Je me sens d’attaque pour le second titre, 31 minutes pour sonder les profondeurs de mon âme, pour trouver la note qui la fera vibrer.

Tu ressens ce larsen incessant gémir à travers les rives de l’Hudson River saupoudrées d’une brume vespérale. Tu te demandes si le loup se cache derrière la forêt et s’il va oui ou non planter la prise jack de sa guitare sur son ampli. Concept ! Tu imagines les cassettes new-age que ta grande tante soixante-huitarde tente de te refiler, celles où elle a elle-même enregistré le bruit du vent dans son jardin, le croassement des crapauds un jour de pluie, le cri d’amour des baleines en rut lorsqu’elle a pris le bateau sur le Saint-Laurent… Sauf qu’ici, le disque ne sort par d’une maison d’édition de Nature et Découvertes ou d’Harmonia Mundi… Point de pépiement d’oiseaux, juste le vent, les vagues et le fond sonore du métro new-yorkais.

Tu ressens ce vrombissement qui persiste dans tes oreilles, ce son lourd et pénétrant qui gravite autour de ton esprit quelque peu embrumé par tant de transcendance. Tu flottes au-dessus des flots et tu me vois nager, nu dans l’Hudson River au milieu de quelques dauphins venus fêter mon admission parmi les illuminés de la planète.

Tracklist :

  • Move Your Heart – 28’35
  • Find Your Note – 31’35
  • Blend the Ambiance (Hudson River Wind) – 1’51
  • Wind Coda – 5’22

Une question ma taraude l’esprit depuis quelques minutes, Lou. Depuis 7 minutes et 13 secondes précisément. Pourquoi ces deux derniers titres sont aussi courts ? Pourquoi qu’ils ne gardent pas le format des précédents propices à la profondeur de ma méditation ? Pourquoi le vent et pourquoi je pose toutes ces questions ? Pourquoi me fais-je l’effet de n’être qu’un petit scarabée ?

Alors que le vent continue de souffler, que les flots s’écoulent lentement au gré du courant, tu te demandes encore si la grande muraille est encore loin lorsque les derniers buildings de la Pomme s’effacent de ton horizon. Tu attends le coup de gong libératoire, mais le chemin est long avant d’atteindre l’illumination et il te faudra de nombreuses écoutes, de nombreuses pratiques avant le nirvana tant attendu. DING. Tu te réveilles doucement et ne comprends pas ce qui s’est passé, ce qui t’es arrivé. Tu ne comprends pas ce disque mais tu l’écoutes encore une fois pour percer son mystère.

« Hudson River Wind Meditations » [2007] où l’art du Taï Chi Underground.

21 commentaires
  1. 7 juin 2013 , 12 h 15 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

    Parfois j’ai du mal à te suivre…

    Dis !!! Je ne veux pas de te faire de la peine, et il n’y a pas moquage mais je pense que tu devrais arrêter de fumer la moquette ou de boire du whisky sans coca. Je ressens plus d’émotion en écoutant le cri des baleines que ton larsen incessant qui ne m’apaise absolument pas. Tu n’as pas tenu 29 mn, ce n’est pas possible ??????…..Remets moi ton War Pigs plutôt que ce bruit strident qui a fait fuir mon chien !

    S’il te plait ^^ si tu veux t’apaiser le coeur et te vider l’esprit, fais moi plaisir et va amortir ton CD D’Hélène Grimaud, si tu ne le trouves plus je t’envoie mon diapason pour te sonner le «LA» suprême.

    Un Lou Reed que je ne connaissais pas, mais je préfère garder le souvenir de mon «Walk on the Wild Side »
    J’adore néanmoins tes Montagnes Russes et me font beaucoup rire ;)
    Je passe donc mon chemin mais promis je reviens :D

    Tant pis je vais rester avec mon esprit gélatineux trainé par mon sacré popotino, après tout, je ne comprends peut être rien au br…..euh à la musique ^^

    NB : Si tu veux pêcher une sirène ou une jolie baleine, un conseil, oublie le larsen de lou Reed ;)

    Sans rancune dis ? ^^

    • 7 juin 2013 , 15 h 16 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Parfois j’ai du mal à te suivre…

      C’est ça ma p’tite dame. Je suis insaisissable tel le bison sauvage qui chevauche les grands plaines entre les balles de fusil des méchants blancs.

      Tu n’as pas tenu 29 mn, ce n’est pas possible ??????

      Si c’est possible. Et je peux faire pus fort ; je pourrais te parler de son album Metal Machine Music. Ce triple-M devrait te plaire comme un triple-sec on the rocks !

      fais moi plaisir et va amortir ton CD D’Hélène Grimaud

      Promis, je vais le dépoussiérer et m’y remettre pour une séance particulière de Rachmaninov

      J’adore néanmoins tes Montagnes Russes et me font beaucoup rire

      Si j’arrive à te faire rire, j’ai déjà gagné !

      Sans rancune dis ? ^^

      Walk on the wide side, poupée ;)

    • 7 juin 2013 , 16 h 26 min - La bohémienne prend la parole ( permalien )

      Je viens de lire vos échanges et je comprends pas autre chose (c’est la journée… ). J’aime bien l’idée des montagnes russes mais quel humain est linéaire ? quel ennui non ? Je pense que souvent nous imaginons l’autre et le mettons dans une case, c’est rassurant et je ne jette pas la pierre, ça le fait à tout le monde et nous ne pouvons avoir les mêmes goûts avec l’autre même si on a beaucoup d’atomes crochus.

      Je ne partage pas les toiles cirés, l’électro, le free jazz, voire le taux d’alcoolémie, les fortes poitrines avec le Bison, mais cela peut ouvrir des portes (là je pense plus à la musique qu’aux fortes…).

      La fille perdue qui comprend rien…

      Bonne journée à vous deux.

    • 2 avril 2016 , 17 h 47 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

      Bon j’ai vérifié et je crois que je suis encore trop jeune pour voir une quelconque illumination dans tes larsen …

      Mais tu as vu je fais des efforts hein pour comprendre ;-)

      Dis tu vas mieux depuis ? :D

    • 2 avril 2016 , 19 h 46 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Tu as toute la vie devant toi pour comprendre :) Tu es encore bien jeune…

  2. 7 juin 2013 , 16 h 00 min - La bohémienne prend la parole ( permalien )

    Bah moi je comprends pas quelque chose.

    Bison : « Fan de Lou Reed passe ton chemin. Idem si tu aimes le rock, le métal hurlant ou le phrasé grave du loup »

    Je ne te comprends pas pourquoi on ne pourrait pas aimer le rock, le classique et les musiques méditatives… l’opéra enfin bref c’est quoi ces étiquettes.
    Ce qui résonne à mon goût est varié et opposé, alors là Bison, je ne te comprends pas, doit il y avoir un sens caché, une overdose de substances, un coup de chaleur avec le soleil plombant ?

    J’apprends que Lou Reed a fait ce CD et c’est déjà une curiosité aiguisée, je n’ai pas écouté et ça me plaira ou pas suivant le moment, mais je ne passe pas mon chemin !
    M’enfin …

    • 7 juin 2013 , 20 h 03 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Fan de Lou Reed passe ton chemin. Idem si tu aimes le rock, le métal hurlant ou le phrasé grave du loup

      parce que c’est un disque qui ne ressemble pas à du Lou Reed
      parce que c’est un disque qui ne ressemble pas à du Rock
      Parce que c’est un disque entièrement musical où le Lou ne récite pas ses litanies.
      En fait, c’est tout sauf un album de Lou Reed.
      Mais parce que justement il est signé Lou Reed, je l’ai et je l’écoute, et je te le fais partager, et même si tu aimes Lou Reed !

    • 8 juin 2013 , 0 h 14 min - La bohémienne prend la parole ( permalien )

      Ah oui tout de suite c’est plus clair enfin je crois. En fait je crois pas hiiiii Mais faut que j’écoute … JE ne suis pas claire là, je n.aime pas tout de Lou Reed, il fait des musiques très différentes selon les époques, alors je m’attends à tout. J’attends que les bêtes dorment, cela semble ne pas leurs réussir

  3. 8 juin 2013 , 1 h 25 min - La bohémienne prend la parole ( permalien )

    J’ai écouté le premier morceau, cela s’est bien passé, tu fais du Taï Chi ? si ce n’est pas indiscret comme question ici.
    J’ai testé sur des exercices de respiration et ça passe bien par contre j’ai loupé les dauphins… trop concentrée ?
    J’écouterai la suite demain.

    • 8 juin 2013 , 15 h 00 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      par contre j’ai loupé les dauphins… trop concentrée ?

      Tu as vu les sirènes à forte poitrine ?

      J’y viendrai peut-être un jour au Taï Chi, ou au Qi Kong, ou au Zazen. Quand je prendrais peut-être plus le temps.

    • 9 juin 2013 , 1 h 15 min - La bohémienne prend la parole ( permalien )

      Le deuxième ne m’a pas accroché, j’ai écouté à une époque pas mal de musique de méditation (tibétaine, de moine ou autres) et j’ai l’impression que l’écoute est agréable à des moments précis (méditation ou pas), cela fait ça avec toutes les musiques mais celles-ci particulièrement.
      J’aimerai beaucoup faire du Taï Chi, j’ai vu un docu dessus et à côté certains faisaient de la calligraphie avec de grands pinceaux et de l’eau sur le bitume dans les jardins, ce que j’ai trouvé très chouette, concentration, souffle et le côté éphémère.

    • 11 juin 2013 , 10 h 04 min - phil prend la parole ( permalien )

      pour le son, il rentre ou pas en resonnance avec toi …
      faudrait que je fasse un soin avec cette musique pour voir tiens !

      et fo faire de l’aiki plutot !

    • 11 juin 2013 , 22 h 07 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      et fo faire de l’aiki plutot !

      Question de feeling, je me sentirais mieux sur un carré de pelouse à faire du Taï Chi que sur un tatami à faire de l’aïkido… ;)
      Sur un tatami, je risquerai de rentrer en résonance contre toi et de me ramasser par terre…

    • 12 juin 2013 , 10 h 26 min - phil prend la parole ( permalien )

      crois en toi Petit Scarabee

      une mise a la terre, comme quoi le courant passe !

    • 12 juin 2013 , 16 h 49 min - La bohémienne prend la parole ( permalien )

      > une mise a la terre, comme quoi le courant passe !

      Joli !

    • 12 juin 2013 , 17 h 27 min - phil prend la parole ( permalien )

      lol !
      qd on cotoie le Bison, on se surpasse meme contre soi-meme !

    • 12 juin 2013 , 22 h 45 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      lol !

      C’est à force de courir sur le tatami que tu rajeunis ?
      Fais gaffe, les cheveux risquent de repousser ;)

  4. 28 octobre 2013 , 13 h 18 min - phil prend la parole ( permalien )

    Ouuuuuuuuuu dans la nuit,
    c’est le grand Lou(p)

    Hey babe, take a walk on the wild side
    Doo, doo, doo, doo, doo, doo, doo, doo, doo …

    • 28 octobre 2013 , 13 h 43 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      De grandes chansons à ré-écouter en dehors de ce titre.
      Tiens l’occasion pour toi de replonger avec Lulu et Metallica !

    • 28 octobre 2013 , 14 h 47 min - La bohémienne prend la parole ( permalien )

      Sometimes I feel so happy
      Sometimes I feel so sad
      Sometimes I feel so happy

    • 28 octobre 2013 , 14 h 58 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Une bien belle ballade que ce titre-là…

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS