One Night Live in New York City [Popa Chubby]

Par le Bison le 11 avril 2012

What’s your Problem, Girl ?

T’aimes pas mes tatouages ?

Viens donc dans ma piaule et j’te montrerai ceux que j’ai sur les fesses…

En attendant, petit détour par New York City. Je délaisse le temps d’une soirée Paul Auster et Lou Reed pour boire quelques pintes en compagnie du gros chauve et de son instrument fétiche. Sacré exhibitionniste ce Ted, ses tatouages ne lui suffisent plus pour emballer les gonzesses, il faut qu’il sorte son totem adoré et qui gratte gratte gratte pendant plus d’une heure…

Et en plus, ça les rend folle !

Popa Chubby démarre tranquillement son show intime et torride par quelques compositions non dénuées d’intérêt ni de sens, quelques blues tranquilles et râpeux qui donnent soif qui écorchent la gorge. Les bons morceaux s’enchainent – The Real Thing, Lie Down with the Blues, Nobody Knows You… – de façon presque classique, trop classieux même pour ce gros ours qui a hiberné pour la soirée dans cette salle, genre j’ai vu de la lumière, j’avais ma gratte, j’suis entré, vous me payez une bière et je joue avec mes deux potes. Et puis tout d’un coup, je repense à Lou Reed qui illumine mes nuits new-yorkaises quand le pape du blues blanc entonne quelques notes de « Walk on the Wide Side ». Quels plaisirs de retrouver ce titre  dans une version plus électrique de Popa Chubby. Cette version en elle-même n’a rien d’extraordinaire, si ce n’est fait hurler de plaisirs quelques groupies locales (suivez mon regard) mais elle sert surtout de préliminaires à l’orgie suivante : « New York City Blues ». Un blues en hommage à la ville et ses lumières, 16 minutes 36 secondes de blues, parfois bavard parfois langoureux souvent incisif et vigoureux. Un blues pour les amoureux de la ville qui viennent de New York City, de New Orleans, Louisiane ou d’Austin, Texas… Un blues pour les amoureux de la guitare nonchalante et trainante apportant son flot de frissons et d’émotions. Le mâle tatoué dans toute sa splendeur.

Le mieux étant de voir en concert le gros chauve tatoué, je vous laisse avec ses 1h00mn18s de live. Bonne nuit ami(e)s noctambules.

Musikfestival Wohlen – Switzerland
September 3rd, 2010

6 commentaires
  1. 12 avril 2012 , 0 h 47 min - La groupie ! prend la parole ( permalien )

    J’te donne le lien hein des fois que… ça m’évitera de chercher partout :P
    http://www.dailymotion.com/video/x6l19s_popa-chubby-walk-on-the-wild-side_music
    Et puis, tu devrais redresser le gouvernail (mouarf) car dans ma tête ta réput’ pff je te dis pas, je vois un titre je pense bison ^^
    http://www.deezer.com/music/track/11114659

    Je ne si tu peux faire de beaux liens ici mais …

    Quelle pèche ! ça fait du bien, merci El Bison ! Smack !

  2. 12 avril 2012 , 1 h 11 min - La bohémienne prend la parole ( permalien )

    Rhaaaa écoutez-moi ça
    http://www.deezer.com/music/track/1039873

    C’est superbe, chaloureux (ça se comprends non ?.. si) c’est bon de chez bon, manque un ti’punch et de grands bras (deux ? …)

  3. 12 avril 2012 , 22 h 07 min - le Bison prend la parole ( permalien )

    ça fait du bien d’aller se coucher sur du Popa Chubby…
    J’veux les mêmes tatouages !

  4. 15 avril 2012 , 19 h 03 min - phil prend la parole ( permalien )

    attention c pas coca, c popa ! mais c bon et meme meilleure !

  5. 13 mai 2012 , 18 h 37 min - Eeguab prend la parole ( permalien )

    Voilà du sérieux.J’approuve bien que vierge de tout tatouage.

    • 13 mai 2012 , 18 h 51 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      ici tout est sérieux… surtout face à Popa…

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS