Poupoupidou [Jean-Paul Rouve]

Par le Bison le 8 février 2012

Pour ceux qui n’ont jamais entendu parler de Mouthe, ce petit village d’à peine 900 âmes doit toute sa célébrité grâce à son record de la température la plus basse jamais enregistrée en France. -36,7 °C, un hiver de 1968 en Franche-Comté proche de la frontière suisse, de quoi surnommer ce village perdu dans la campagne jurassienne, « la petite Sibérie ». Pour ceux soucieux du détail, la température est même descendue à -41°C en 1985 mais le record ne fut pas homologué par Météo-France.

La fierté du village réside également dans le personnage de Candice Lecoeur (Sophie Quinton) – de son vrai nom nettement moins glamour Martine Langevin. Elle est devenue ambassadrice de « La Belle du Jura », un fromage à patte molle, plein de douceur et d’onctuosité (mais bien plus excitante que Belle des Champs). Affiches publicitaires, miss Météo, faire-valoir sur des calendriers de pompiers nus…tout le village est tombé amoureux de cette belle rousse devenue blonde.

Brrr… (fait le Bison qui à froid)

Brrr-Brrr… (fait le bison en rut)

Br-Brrr-Brrrrr (fait le Bison en rut qui à froid)

J’ai froid, avec toute cette neige qui recouvre ma voiture et le corps nue et bleue de la Belle du Jura…

Une bouteille de vin jaune, une bonne saucisse de Morteau, quelques pommes vapeur et…

…de la cancoillotte !

[diwp:555232]

La cancan cancoillotte
C’est un mets bien franc-comtois
Tout en dansant la gavotte
On se beurre la gueule à l’Arbois


La cancan cancoillotte
Ce n’est pas pour ces François
Tout en pelotant la Charlotte
On la mange avec les doigts

Ça réchauffe le CUL, ça.

De la bonne chanson françoise,

du bon VIN et du bon FROMAGE.

C’est ça la FRANCE !

Pour revenir au film de Gérald Hustache-Mathieu, « Poupoupidou », il m’a bien surpris, je vous le dis mes bonnes dames, mes bons messieurs. Je ne m’attendais pas à ce qu’il soit si prenant et si attachant.

David Rousseau – incarné par Jean-Paul Rouve – est un écrivain à succès. Son truc, ce sont les polars mais ces temps-ci, il est en manque d’inspiration, crise de la page blanche et sujet d’étude inexistant. Jusqu’à ce qu’il passe dans ce petit village perdu de Mouthe et aperçoit la mort de Candice. Suicide aux somnifères officiellement annoncé par les autorités policières. Mais David Rousseau flaire un destin nettement plus dramatique. A l’image d’un James Ellroy, David enquête sur le terrain, rencontre les proches de la victime (genre la coiffeuse). Le Jura aura aussi son mystérieux « Dahlia Noir ». Et David verra en la personne de Candice, une réincarnation de Norma Jean Baker. La vie de la pin-up du Jura semble être calquée, même parfois fortuitement, avec celle de Marilyn Monroe… Des somnifères jusqu’aux initiales de son amant – J.F.K. !

En somme, Poupoupidou s’avère être un excellent divertissement, dans le style comédie policière enneigée à la Fargo des frères Coen mais à la françoise. En plus, cela me donne l’occasion de « découvrir » à nouveau HFT avec, même si ce n’est pas mon préféré, l’album aux titres les plus populaires, Tout corps vivant branché sur le secteur étant appelé à s’émouvoir

Et cette Belle du Jura, je l’imagine bien descendre de la montagne sur un chariot chargé de paille sur un chariot chargé de foin en chantant une chanson paillarde une chanson de collégien…

[diwp:555237]

7 commentaires
  1. 8 février 2012 , 22 h 51 min - manU prend la parole ( permalien )

    Le bruit fait par le Bison en ru qui a froid, ça m’a bien fait rire !!
    Concernant ce film, il avait déjà attiré mon attention, c’est confirmé, il faudra que je le vois.
    Bonne soirée.

  2. 9 février 2012 , 19 h 23 min - Catherine prend la parole ( permalien )

    Le Bison, j’espère que tu t’es réchauffé avec les spécialités franc-comtoises !

    • 9 février 2012 , 19 h 37 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Y’a rien de mieux qu’une bonne et grosse Morteau trempée dans une cancoillotte chaude et bien crémeuse.
      Toute connotation autre que culinaire serait fortuite (et pas mon genre).

  3. 10 février 2012 , 1 h 25 min - La bohémienne prend la parole ( permalien )

    Pas ton genre mais je vois pas comment je vais manger de la Morteau sereinement, il faut que je chasse ses images de « pas ton genre », le film à la Fargo ? pourquoi pas !
    La cancoillote, je m’en souviens pas … mince je vais me faire bannir d’ici moi, j’en ai mangé une fois et j’étais pfffffffft je sais même pas, il y avait des montagnes, des montagnards, des dinosaures enfin c’est loin.

  4. 10 février 2012 , 20 h 46 min - phil prend la parole ( permalien )

    ca va encore si c une morteau dans la cancoillotte, y’a pas eu d’autres saucisses avec !
    et chaude et cremeuse ! oui et a l’ail aussi peut etre pour tuer le demon qui est en nous ?
    un vin de paille avec ou bien?

    en attendant, le bison reecoute du HFT et toc !

  5. 24 février 2012 , 22 h 55 min - zazy prend la parole ( permalien )

    Attention, bison en rut, surtout ne pas l’affoler !!!!
    Mouthe, sa charcuterie !!!! son Ponta avec glaçons !!! toute une histoire à bisser, tripler….
    Je vais attendre de le voir à la téloche puisque je ne fréquente pas les salles obscures
    Ne parlons pas de HFT !!!!!!

    • 25 février 2012 , 13 h 40 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Attention, bison en rut, surtout ne pas l’affoler !!!!

      C’est l’effet de la cancoillotte

      Je vais attendre de le voir à la téloche

      ça ne devrait plus trop tarder, l’ayant vu sur une chaîne à péage…

      son Ponta avec glaçons !!!

      C’est quoi ? J’ai cherché et j’ai pas trouvé… Snif. Connais pas ou Me souviens plus. Re-Snif. Un breuvage franc-comtois ?

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS