le Temps qui Va, le Temps qui Vient [Hiromi Kawakami]

Par le Bison le 21 mai 2011

Catégorie : 4 étoiles, Asie

Le temps qui va… Flânant flegmatiquement dans un quartier populaire de Tokyo, je croise quelques dames en kimono, une serveuse, une prof d’anglais, un poissonnier. Je découvre leurs destins parfois croisés où certains sont héros d’une histoire et deviennent personnages secondaires dans d’autres. Je perçois cette humanité qui reste et habite encore cette rue populaire décrite par Hiromi Kawakami. L’odeur du poisson frais sur son étal se mélange à celle des yakitoris, j’hésite entre une bière et un saké, mais je prends le temps.

Le temps qui vient… Une ballade pour prendre le temps, sentir les choses, découvrir des plaisirs simples, rencontrer les gens, de tout âge et de tout sexe, et leurs âmes amoureuses ou solitaires. Un monde poétique où les destins se croisent au fil des nouvelles, où je peux encore avoir confiance en mon poissonnier, où une serveuse d’un autre âge peut encore me faire du gringue lorsque je m’assois au comptoir l’esprit ailleurs…

Le temps qui va, le temps qui vient… Cela faisait quelques temps que l’envie de découvrir la plume de Hiromi Kawakami me titiller l’esprit. Je sentais qu’avec elle, j’allais partir à la rencontre de gens simples, oublier tracas et violences du quotidien pour ne retenir que poésie et petits bonheurs simples. Simple et poétique, c’est justement mon ressentiment à propos de la plume de l’auteure. Une réflexion sur la banalité même de la vie…

Rumi est passée devant moi pour entrer. Nous nous sommes installées tout au fond, au comptoir, elle a commandé une bière et de la seiche grillée, moi, du poulpe.

Rumi buvait à gorgées rapides. Elle a eu vite fait de vider sa chope, en a entamé une deuxième, bientôt avalées elle aussi, et a pris en supplément une brochette de poulet et une autre de légumes. Médusée, je la regardais qui voulait commander cette fois un verre de thé alcoolisé.

J’ai envie d’un ramen !

J’ai envie d’une bière !

J’ai envie d’un Ocha-Zuke !

Alors j’en profite pour regarder du côté de Wabi Sabi… un blog dédié à la culture japonaise.

14 commentaires
  1. 29 janvier 2012 , 10 h 19 min - Centrino prend la parole ( permalien )

    Jolie critique; du même auteur, je te conseille « Les Années douces ».

    A bientôt, et salutations de Bruxelles

  2. 21 mars 2012 , 14 h 25 min - Centrino prend la parole ( permalien )

    Cool ! Alors bonne lecture ^^

    • 21 mars 2012 , 15 h 15 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Enfin avant faut que je le trouve… Mais « Les Années Douces » fait partie de mes repérages dans les occas’…

  3. 28 mars 2013 , 14 h 22 min - La bohémienne prend la parole ( permalien )

    Ah la la.. j’ai déjà ce titre à lire et je vois un nouveau titre « Les Dix Amours de Nishino », j’avais été touchée par « Les années douces » et « La Brocante Nakano » et « Manazuru » m’attend encore …

    Voilà voilà pour info ;) des fois que tu n’es plus rien à lire …. :D :D

    • 28 mars 2013 , 14 h 45 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Merci pour les infos…
      Pour le moment, je n’en suis qu’à ce seul roman qui m’avait bien touché.

  4. 28 mars 2013 , 15 h 59 min - phil prend la parole ( permalien )

    Ca c la magie de ton blog.
    Tu ne vois pas ce billet parceque ce 21 mai 2Q11 ben …. y’a 2 lunes !
    Et la en 2013 tu le lis fraichement.
    Ahhh Hiromi !
    Oui les annees douces. Oblige d’y plonger puisque manga de J T m’avait ete offert par un binome au grand coeur …
    Oui la brocante de Nakano.
    Toujours le detail simple, la vie de tous les jours, le Japon au quotidien, mais c’est finement décrit, comme une poésie ou l’on aimerait se plonger. Comme dans un Ochazuke mais avec umeboshi et sesame en plus stp et biru en accompagnement bien sur !

    • 28 mars 2013 , 17 h 08 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Tu ne vois pas ce billet parceque ce 21 mai 2Q11 ben …. y’a 2 lunes !
      Et la en 2013 tu le lis fraichement.

      Si vieux que ça…
      ça défile vite, le temps qui va, le temps qui vient.
      Je ne le vois plus passer le temps, sauf quand je suis au boulot…

  5. 28 mars 2013 , 17 h 15 min - phil prend la parole ( permalien )

    au moins tu paufines ton blog !

  6. 28 mars 2013 , 19 h 02 min - La bohémienne prend la parole ( permalien )

    Bah .. j’ai posé l’info sur un message approprié peu importe l’âge…

    • 28 mars 2013 , 19 h 03 min - La bohémienne prend la parole ( permalien )

      un peu comme une bise … chépa pourquoi je pense à ça là….

    • 28 mars 2013 , 19 h 27 min - phil prend la parole ( permalien )

      euhhhh nous aussi, on peut en avoir une de biz ?

    • 28 mars 2013 , 22 h 39 min - La bohémienne prend la parole ( permalien )

      Ok .. une bise appropriée peu importe l’âge !

    • 29 mars 2013 , 9 h 38 min - phil prend la parole ( permalien )

      merci dis encore que suis trop vieux pour apprecier !
      pi je prefere me prendre une bise qu’un vent !

Ajouter un commentaire aux phil

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS