Charlie Parker est mort

Par le Bison le 12 mars 2016

Catégorie : Jazz & Silence

Bird of Paradise

« CHARLIE PARKER est mort. L’oiseau est tombé, foudroyé, des sommets qu’il avait su atteindre, et plus jamais ses ailes ne s’ouvriront pour un nouvel envol. Son cœur qui avait si souvent touché le nôtre, a brusquement cessé de battre, le samedi 12 mars, à New-York. Il s’est éteint à l’âge de 35 ans à peine, âge où tant d’autres n’ont pas encore su se trouver, s’exprimer, en nous laissant, lui, un message musical considérable. C’est l’âge aussi auquel Mozart est mort. Qu’on ne mousse pas les hauts cris en me voyant citer le divin musicien de Salzbourg ! Il n’est évidemment pas question de faire une comparaison ou un quelconque rapprochement. Mais s’il est dans la musique de Jazz de très bons musiciens, de grands musiciens même, je n’hésite pas un instant à accorder à Parker le terme si souvent galvaudé de « génie ». Génie musical créateur et profondes qualités humaines, voilà, je crois, les deux éléments fondamentaux qui caractérisent la personnalité de Charlie Parker.


Je n’ai, hélas, pas le choix quant à la conclusion de ces quelques lignes : la Fatalité s’est chargée de m’en imposer une. La musique de Jazz et la Musique en général viennent de perdre en Charlie Parker un novateur de génie et un authentique créateur.

Nous avons perdu un ami.

Mais soyons persuadés que cet oiseau merveilleux n’en a pas pour autant cessé son vol : sa grande ombre continuera de planer sur les générations à venir. »

Jean Berdin.

Jazz Magazine N°5. Avril 1955. 100 F.


6 commentaires
  1. 13 mars 2016 , 16 h 25 min - belette2911 prend la parole ( permalien )

    J’ai pensé au personnage de John Connolly… :oops: Ma culture musicale et moi sortons de suite !

    • 13 mars 2016 , 17 h 51 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Et moi, je n’ai jamais lu Connoly ! Quelle inculture polaresque !

  2. 13 mars 2016 , 17 h 58 min - Nadine prend la parole ( permalien )

    Après avoir lu ton billet hier j’ai eu envie d’aller relire un peu sur la vie de Charlie Parker et Chet Baker. Tu rends un bel hommage à ces deux grands hommes, ton billet posté le jour de la mort de Parker. 34 ans, c’est beaucoup trop jeune pour mourir… Ils se sont connus à Berlin il me semble et sont morts de la même cause.
    Il est tellement magnifique ce 15 minutes d’extrait de Sessions 1950. On pourrait l’écouter durant des heures et des heures, les yeux fermés… <3

    • 13 mars 2016 , 22 h 13 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      Mais il est difficile de trouver des enregistrements vidéos de Bird… Faut dire 1955, c’est vieux, mais j’ai été surpris de voir si peu de prise de vue de cet oiseau de nuit.

  3. 13 mars 2016 , 21 h 59 min - Chrisdu26 prend la parole ( permalien )

    Beaucoup sont morts en pleine gloire et trop jeune, Jim, Jimmy, Janis, Charlie et bien d’autres … Ils sont rentrés dans la légende…

    Mais je ne suis pas certaine que les générations futures se souviennent de Charlie malheureusement… à moins d’avoir des parents mélomanes …

    Merci pour cet hommage… j’ai l’impression d’avoir 10 ans à nouveau et d’être dans la maison de mon enfance :)

    • 13 mars 2016 , 22 h 17 min - le Bison prend la parole ( permalien )

      C’est là que je regrette de ne pas être musicien ou du moins de ne pas avoir l’oreille d’un musicien.
      Je reconnais les qualités de cet homme par les nombreuses louanges unanimes de ses paires et autres musiciens. Mais je n’arrive pas à reconnaitre son apport. Je sais, mais je ne connais pas. Je ne comprends pas.

      Un peu comme Monk. Il a fait des trucs extraordinaires. J’aime bien, beaucoup même pour Monk, mais musicalement, je ne sais pas en quoi consiste justement ses apports, son génie…

      Putain… Pourquoi je n’ai pas cette oreille musicale ?!!!

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS