XXX [ZZ Top]

Par le Bison le 20 septembre 2011

Une face Studio, une face Live. Ça me rappelle quelque chose… Pas vous ? Les texans nous avaient déjà fait le coup, quelques années en arrière avec l’excellentissime « Fandango » !

Un énième album de ZZ Top que je prends le temps d’écouter, encore un album qui me fait frissonner de bonheur, rugir de plaisir. Place au blues terreux et bien lourd qui soulève la poussière du ranch. « XXX » ne déroge pas à la règle que les barbus texans m’ont adressé : dès que le son de la Gibson remue mes tripes, j’ai envie de décapsuler une bière, de prendre mon pick-up, d’aller m’assoir au bord d’un comptoir miteux dans un bar isolé et crasseux le long de la route 66 et de commander leur tord-boyau local. Là, je vois une serveuse, pas vraiment belle mais bien plantureuse en chemisier à carreaux rouges deux tailles trop petites qui prend ma commande : une bière bien fraiche pour faire passer le tord-boyau accompagnée de frites bien grasses et d’un sourire réservé et déprimé. La solitude dans ces grands espaces fait des ravages.

.

[diwp:3759949]

Un sou dans le Juke-box et « Poke Chop Sandwich » s’illumine de ses néons fatigués. Presque le sommet de l’album version studio. Pas besoin d’écouter la suite ? Ça dépend de ce que l’on recherche, de ce que l’on attend… Je ne vais pas vous dire que cet album déchire tout sur place tel un ouragan (ou un troupeau de motards imbibés à la Bud) pénétrant dans ce bar crasseux. Il est simplement à l’image du groupe et de leurs nombreux albums. Ce n’est pas le meilleur mais il fait du bien à mes esgourdes lorsque le vrombissement de la Gibson (à moins que cela soit celui dû aux Harley garées devant le bar miteux de votre serviteur) sort d’un juke-box des années 50.

Ladies and Gentlemen, are you Ready ? ZZ TOP ! Sifflets, cris, jets de chopes de bières (vides), le live commence, les texans entrent sur scène. Je les imagine avec leur fameux pas de danse chorégraphié. Pour le coup, je ferme les yeux, je laisse la fumée pénétrer en moi et respire ce blues sauvage et unique, indéfinissable moment où tout autour de moi devient poussière, indéfinissable monde où cafards et fourmis se battent pour s’abreuver autour d’une goutte de bière tombée de la barbe d’un motard des Hells Angels.

La bière coulait à flots sur les légendaires tubes « Gimme all your lovin » ou encore « Sharp dressed Man ». Un show parfaitement calculé, les poses et synchronisations de Billy & Dusty frisant la perfection photogénique. Les deux ZZ étaient au top !! Je n’ai qu’un seul mot à dire : E.N.O.R.M.E !

Céline Obry était là, à boire de la bière, un soir à la Halle Tony-Garnier et à prendre quelques photos des messieurs à la Gibson et des filles en robe rouge et en paillettes. Pour les photos, suivre le clic !

.

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS